Les prestations inutiles pour votre référencement naturel

Je lis des blogs, ou des newsletters des articles SEO, où l'amateurisme domine largement le discours. Le problème est que vous si appliquez ce qui est conseillé, vous dépenserez de l'argent pour aucun résultat probant. Pour illustrer, je dis depuis 2016 qu’il ne faut chercher à faire des liens entrants pour gagner des positions dans les pages de résultats, car il existe des manœuvres plus appropriées. A la limite, la création d’un lien externe se justifie quand une adéquation parfaite existe entre le site Internet source et le vôtre, de façon à permettre aux internautes d’aller plus loin dans leur recherche. Mais un backlink ne peut avoir d’utilité majeure pour le référencement. En 2021, croire le contraire est un mythe, surtout que Google vient de l'affirmer. Donc, s'il le dit, c'est que c'est vrai !

Une autre croyance bien implantée dans l’aura collective est de penser que les algorithmes comptent le nombre de commentaires de vos pages, ou le nombre d'articles dans votre blog. Plus vous en auriez en nombre, plus vous gagneriez des positions. John Mueller de Google vient de démentir cette situation.

Mythe N°1 : faire des liens entrants pour gagner des positions dans les SERPs

Pour de nombreux freelances et porteurs de projets, traiter de mythe cette situation est ahurissant. Au mois de mars 2021, un prestataire en référencement Google lui a demandé via Twitter s’il était possible qu’un jour le netlinking soit supprimé des facteurs de ranking. John Mueller de Google a répondu que de trop nombreux référenceurs pensent à ces liens, bien plus que nécessaire. Comme je l’écris depuis ces années, il précise : « utilisez plutôt des liens pour aider à découvrir de nouveaux contenus ». Déjà aujourd'hui ces liens ne comptent pas.

Voici la capture d’écran de l’échange :

 

Le même a déjà minimisé la valeur du netlinking plus récemment (en fait, chaque année). Il ne conseille pas pour autant de supprimer ceux qui sont déjà créés. Ils peuvent en effet être utiles pour faire connaître un contenu spécifique, et les supprimer reviendrait à enlever cet effet.

Alors pourquoi Google ne dit-il pas une fois pour toute qu’il ne suivra aucun lien au lieu de suggérer aux spécialistes du référencement et aux développeurs, de discriminer ces liens ? La raison est simple : en 2014, la firme de Mountain View a déjà essayé, mais certains sites ont dévissé de façon dramatique. A cette époque, le responsable de cette communication était Matt Cutts (ce qui ne nous rajeunit pas du tout…). Du coup, il préfère dévaluer ce qu’ils représentent, et demande même aux référenceurs de préciser leur nature respective pour aider Google à mieux les comprendre que de les ignorer systématiquement.

En d’autres termes, oubliez le netlinking pour essayer de ranker. D'autres prestations sont à déployer.

 

Demander à l'expert de définir une stratégie pour votre site

 

Mythe N°2 : Google compte le nombre de posts sur votre blog à des fins de classement

Il faut garder en tête un stratégie unique : la qualité avant toute autre chose. En termes de commentaires, la plateforme marchande Amazon est très bien positionnée, elle reste une référence. Une équipe vérifie ce que la personne poste après avoir vraiment acheté, que c’est un vrai client et qu’il a utilisé l’objet de son achat. Si vous lisez les commentaires, ils apportent absolument une utilité aux internautes, ce qui les aide à faire un choix. Ceci est une stratégie performante.

Mais les commentaires du type « super article », « produit nul », etc., ne servent à rien et n’ont pas d’incidence sur votre positionnement dans les pages de résultats.

Un prestataire SEO a demandé à John Mueller si Google considérait le nombre de posts sur un article de blog comme une métrique pour déterminer le classement d’une page ou d’un site Internet. Il a répondu par la négative. Sachez qu’il en est de même pour le nombre d’articles (sauf s’ils sont tous de grande qualité) : la quantité ne compte pas dans les facteurs de positionnement.

Il a ajouté qu'il ne s'agit pas de la quantité, mais de leur qualité. Il dit ceci quant à stratégie éditoriale (s’applique aux posts, de fait) : « créez quelque chose de vraiment génial, d'unique, de convaincant et de perspicace ».

 

Voici la capture d’écran de l’échange sur le nombre d’article :


 

Etant donné que chaque prestation de référencement a un coût (peu importe lequel), vous devez vous assurer que le professionnel sait dans quelle voie il s’engage. Parce que juridiquement, il n’a qu’une obligation de moyens, et non de résultats. Donc vous avez tout intérêt à ne pas payer pour une stratégie que ne donnera pas de bons résultats, si tant est qu’il y en ait. D’où cet article pour éviter des déboires ;-)

 

Demander un prix pour du référencement sur Google

Pour compléter votre information, cherchez d'autres conseils en référencement naturel sur google :
0 Commentaire

Un commentaire, une question ?
Tous les champs sont obligatoires