Les créations web pas chères ont souvent des effets chaotiques

Ces 3 derniers mois ont porté à ma connaissance des situations ubuesques, voire catastrophiques pour certains entrepreneurs ayant créé un site Internet. Si les problèmes sont tous différents (choix de l’hébergement, etc.), ils mènent toutes au même résultat : les objectifs ne sont pas atteints, si tant est qu’ils soient possibles (vous allez découvrir à quel point c’est vrai…). Il se trouve que l’origine des difficultés est identique pour tous, et toujours en lien avec l’approche qu'ils ont de leur propre projet. Leur erreur est de chercher à économiser sur des lignes de la création de leur site, sur lesquelles il faudrait au contraire concentrer les efforts.

Cet article est le 4ème volet de la série analysant les comportements erronés des entrepreneurs, avec aujourd’hui les novices sur de cette aventure. Le but est de pointer les erreurs de stratégie à ne pas commettre, a fortiori s’ils minent vos capacités de réussite. Et de vous communiquer les bonnes solutions pour augmenter vos opportunités de succès.

Bannir le DIY malgré l’intérêt que ce soit moins cher

Combien coûte un site internet ?

Les prix d’une création de site Internet varient rapidement selon la complexité, les fonctionnalités, et l’expérience du webmaster. Le moins cher étant sans doute un site vitrine simple, parce que rapide à mettre en place avec un CMS, aux environs de 1 500 à 2 000 € HT. Pour le sur-mesure, 15 000 et 20 000 € HT ne sont pas insolents si le projet prend plusieurs mois pour se développer. Je connais en effet des CTO de 8 ans d’expériences, facturant 600 € HT / jour, ce qui représente pour un projet de 120 jours un budget de 72 000 € HT. Il est clair qu'en ce cas, vous devez trouver un prestataire proposant un forfait.

Face à ces budgets, certains futurs propriétaires d’un site Internet pensent qu’il suffit d’installer Wordpress, d’utiliser des images gratuites et libres de droits ou d’acheter pour 100 € HT un template, puis de choisir les modules payants appropriés. La mise en place étant assez simple, chacun de penser qu’à moins de 300 € HT il est possible de le faire soi-même. Soit au minimum 1 200 € d’économies. C’est tentant, et parfois le résultat est visuellement réussi. Pour autant il ne sera jamais référencé.

La rapidité d’affichage

Le site ne peut pas profiter d’un bon référencement, car la vitesse d’affichage est souvent médiocre. Les utilisateurs attendent parfois 15 secondes pour atteindre une page et la voir s’afficher. Sans parler de la lenteur en Back Office pour pouvoir y accéder, publier un article SEO, etc. Pour illustrer, voici un extrait de la capture d’écran du rapport de GTmetrix, montant les résultats de l’analyse :

 


Comme vous le remarquez, les scores GTmetrix montrent un besoin d’optimisations techniques. Ce qui va nécessiter de rechercher un développeur pour apporter les modifications. Ce qui a forcément un coût supplémentaire. Surtout qu’une seconde vérification a montré qu’il ne savait pas auditer le site Internet, ce qui a exigé 2 semaines de plus pour parvenir à un résultat à peu près correct, mais pas suffisant. J'attire votre attention sur les conséquences ici de la répétition de l'erreur : après avoir connu ces problèmes parce qu'un prestataire pas cher et peu compétent avait été choisi, de nouveau la personne a été séduite par un devis léger. Il devait pourtant exister une raison rationnelle si d'autres étaient plus chers, autres que le gain...

Quand vous avez des corrections à apporter, pour modifier des erreurs commises par quelqu’un de non professionnel, recherchez un développeur expérimenté pour vous assurer d’y mettre un terme définitif.

La gestion du contenu

Une création de site Internet réalisée par une personne non professionnelle peut également être un problème au niveau du Back Office. Le souci que j’ai le plus rencontré est au niveau de la gestion des articles optimisés pour le SEO : l’éditeur HTML prend le copier/coller, mais ne respecte pas la mise en page. Il faut tout recommencer sur ce point.

Avec les silos sémantiques, un texte est amené à être modifié plusieurs fois dans la vie du site. Très souvent, le créateur en herbe ne respecte pas le choix des polices appropriées, et impose un style qui lui plaît beaucoup, sans ce soucier s’il est compatible avec les principaux supports. Il se trouve que certaines polices sont à proscrire. Pour rester sur les silos sémantiques, quand vous rajoutez un paragraphe pour créer un nouveau lien vers une autre page (du même silo), souvent le système ne la modifie pas pour la faire correspondre à la première ! Une fois en ligne, l’article se retrouve avec plusieurs polices différentes, dont des tailles de caractères parfois variables. Ce manque de cohérence est un problème.

Il ne suffit pas d’installer des modules, vous avez besoin qu’un développeur affine le système de gestion de contenu. Sans compter que pour le SEO, il est impératif de pouvoir mettre des Titles sur les liens. C’est l’un des critères les plus forts en termes d’optimisation. Si le module ne le permet pas (ce qui arrive), vous perdez beaucoup de potentiel.

En matière de création de site Internet, le DIY n’est jamais une bonne chose. Faites appel à un prestataire qualifié.

 

Soumettre un projet à une équipe professionnelle

 

 

Compatible avec TOUS les navigateurs actuels

A vouloir rechercher le moins cher, vous trouvez un freelance qui, pour aller plus vite va est capable de sacrifier l’adéquation avec TOUS les navigateurs. Vos utilisateurs peuvent prendre un PC ou un Smartphone pour visiter votre site, ils doivent avoir accès aux mêmes contenus. Selon l’âge du matériel, le navigateur diffère. Il est donc indispensable de vous adapter à l’ensemble du marché, et non de se focaliser sur un navigateur spécifique. Beaucoup d’amateurs s’orientent vers Chrome en oubliant tout le reste. Pourtant Firefox est très utilisé. Voici une illustration du problème due à une mauvaise conception :

 

 

Il importe de faire une création de qualité, ces illustrations montrent des réalisations inacceptables. Les solutions pour éviter ces déconvenues sont très simples : il vous faut un spécialiste de l’UX, et un développeur expérimenté. Vous avez vu qu’un expert SEO n’est pas du luxe non plus.

Le choix de l'hébergement peut avoir de grandes conséquences

L’hébergeur est également important. Un ami m’a sollicité, après avoir créé une seconde version du site Internet de sa ville. Ce n’est pas le site officiel pour lequel la mairie a choisi une agence web spécialisée dans ce type de création, mais celui d’un passionné des nouvelles technologies et de sa ville. A la différence des autres porteurs de projets, il n’a pas d’autres prétentions que communiquer sur les atouts de sa commune. Il ne vend rien et ne retire aucun bénéfice de cette mise en ligne. Il n’y a même pas de publicités pour se rémunérer. C’est de l’altruisme pur et dur, et 100% de plaisir personnel. Il ne faut donc pas que cette création coûte, ou alors le moins cher possible. La stratégie est ici tout à fait normale, et pourtant elle va également engendrer des conséquences dramatiques.

Problème de référencement naturel

6 mois après la mise en ligne, son nouveau site n’est toujours pas référencé. Quand j’effectue une recherche sur Google avec des portions de son contenu rédactionnel, c’est son ancien site qui ressort, lequel était hébergé au sein d’une ancienne société proposant des serveurs pas chers, mais qui arrête son activité (à force d'être pas cher, voilà ce qui arrive arrive). Par conséquent, tous les accès aux administrations sont supprimés. L’hébergeur indique que pour rendre service aux propriétaires des sites, il va les laisser en ligne un temps indéterminé, mais qu’aucune intervention n’est possible, quelle qu’elle soit.

Quand l'hébergeur n'est plus rentable et qu'il il arrête son activité

Cet hébergeur ne coûtait presque rien à l’année. La qualité du service est en adéquation avec le prix : vous n’êtes finalement plus libre de faire ce que vous voulez de votre contenu, comme s’il ne vous appartenait plus. Ayant passé du temps pour écrire des articles sur sa ville, il ne souhaite pas tout recommencer, d’autant qu’il n’aime pas rédiger. IL a donc repris les mêmes. Ce qui est du plagiat. Or le duplicate content est sanctionné par Google. Son nouveau site n’est accessible que par Bing.

Ayant fait le choix d’un hébergeur médiocre, il ne peut pas intervenir ni sur les DNS, ni sur quoi que ce soit. En prenant la décision de maintenir toutes les pages en ligne, l’ancien hébergeur tue les opportunités de rebonds de tous ses clients !

Même l’hébergement a un prix, sans même évoquer les ressources du serveur. Il faut comprendre que vous avez toujours la qualité de prestation à la hauteur de votre investissement.

La création graphique et son intégration

Je reviens à cet ami et à son site Internet qui présente un autre souci : ne connaissant rien à la programmation web et ne voulant pas investir dans un CMS et un template payant, il utilise un logiciel gratuit pour créer la structure de son site Internet et les éléments graphiques. Sauf que le graphisme et l’intégration ne sont absolument pas responsive. Or Google veut du mobile only pour la mise en page, son site n’a donc aucune chance d’être indexé ! Il ne lui reste que Bing, mais quand vous savez que 90% du trafic d’un site viennent au moins de Google, vous comprenez mieux sa déception.

 

En définitive, dès lors que vous voulez un site pour obtenir du trafic ou construire un site satellite , vous avez quand même besoin d’un webmaster professionnel. Seule la qualité est accessible à votre public. Ne portez pas un projet de référencement naturel si votre site mérite une refonte totale, ce serait un investissement à perte. Vous pouvez toujours vous faire plaisir, mais vous n’échapperez plus à l’investissement de base. J'ai la conviction que 2021 marque un nouveau pas, celui d'une sélection par la qualité : UX, mobile only, etc.

 

Demander une estimation de votre projet au chef de projet Web

Pour compléter votre information, cherchez d'autres conseils du créateur de sites Internet :
0 Commentaire

Un commentaire, une question ?
Tous les champs sont obligatoires