Le minimum  savoir avant de se lancer dans la cration dun site denchres

Le minimum à savoir avant de se lancer dans la création d’un site d’enchères

 

Il existe 3 types de sites d’enchères : au centime, inversées, traditionnelles. Chacune de ces versions possède ses propres fonctionnalités, incompatibles avec les autres propositions. Il en existe bien entendu des communes, mais c’est davantage pour la page profil, la page de présentation d’un produit, etc. En revanche, les fonctionnalités de ces différents types de sites doivent être définies par le porteur du projet de création, afin qu’il écrive ce qu’il veut précisément, à moins qu’une des réalisations de l’agence l’intéresse. Auquel cas, un site similaire est envisageable, avec des conditions évidement.

 

Les 3 types de sites d’enchères

Les 3 catégories sont simples à énumérer :

Comme vous le voyez à cette énumération, les fonctionnalités représentant son cœur sont totalement différentes. Ce qui entraîne également des modèles économiques tous aussi variés.

 

Historique des demandes de devis

Jusqu’en 2011, les sites d’enchères inversées, aussi appelés à la baisse, étaient la majorité des demandes de devis pour 85 %. Sur les 15 % restant, 8 % sont pour des fonctionnements que l’on appelait à l’époque à la hausse, et les derniers 7 % sont traditionnelles.

Il est aussi intéressant de remarquer le changement des références, qui avant 2011 étaient les suivantes, avant de changer plus tard :

 

Dès 2011 il y a un revirement, les systèmes inversés n’ont plus la côte depuis que Oopad domine son marché, avec les enchères au centime. Parfois il est aussi question d'enchères chronométrées.

Dès lors, un peu plus de 90 % des demandes de devis prennent pour références Oopad, avec parfois des précisions sur des fonctionnalités particulières, dont voici une courte liste (il existe d’autres compléments !) afin que vous puissiez à votre tour approfondir votre cahier des charges fonctionnelles :

 

Un site d’enchères au centime doit avoir un minimum de fonctionnalités

De nos jours, c’est le site d’enchères au centime qui est demandé à plus de 95 % (contre 90 % en 2011). Il doit avoir un minimum de fonctionnalités, dont voici quelques unes pour le Front Office :

 

Du côté de l’administration du site, voici le minimum de fonctionnalités à demander au devis :

 

Définir les spécificités de votre propre site d’enchères

Les spécificités de votre site doivent être définies : le cahier des charges fonctionnelles sert à cela. Il doit reprendre celles de base, plus les vôtres, propres à votre fonctionnement et modèle économique.

 

Le décompte des enchères et les règles de gestion du chrono sont des préoccupations qui devront être absolument précisés sous forme de règle par le client. Il existe d’autres éléments à prendre en considération à des fins de détails, car ils correspondent davantage à un modèle économique particulier qu’à un standard. A partir du moment où une fonctionnalité peut fonctionner autrement d’un site à l’autre, le porteur du projet doit la définir : que se passe-t-il au clic pour l’internaute qui le produit, et pour les autres que doit-il se passer au niveau du site, etc. Tout cela doit être défini dans ce qui se nomme un cahier des charges fonctionnelles.

 

Voici une illustration de la problématique : chaque produit a un chronomètre avec un temps restant pour clôturer l’enchère. Il faut définir si

 

De même le chronomètre se réinitialise à chaque clic, mais selon quelle règle ? En effet, les possibilités sont diverses :

 

Si vous ne vous sentez pas apte à rédiger un tel document de façon précise, il faut en parler avec le prestataire qui peut vous proposer des alternatives.

 

En revanche, il est improductif et inutile de se servir d’un site en particulier (ou de plusieurs), avec un discours dans l’esprit de celui-ci : « je souhaite la même chose que ce site ». En effet, pour savoir précisément comment il fonctionne, il faudrait non seulement s’inscrire, acheter des crédits, enchérir, créer différentes situations pour voir comment votre référence les gère, etc.  Ce n’est pas au développeur de dépenser de l’argent et à passer des journées à essayer de comprendre ce que vous citez en référence. Il appartient bien au porteur du projet de création du site d’enchères d’apporter ces éléments.