Le dur conseil en cration de site de petites annonces

Le dur conseil en création de site de petites annonces

 

Vous allez avoir besoin des services d'un développeur pour vous créer un site de petites annonce, et vous avez une idée plutôt générique des fonctionnalités principales. Un professionnel expérimenté doit pouvoir vous conseiller sur les risques de certaines faiblesses contenues dans votre sommaire cahier des charges. En général, le porteur de projet apprécie modérément cette démarche, et pourtant le devoir de conseil est une partie de l’activité d’un prestataire, d’autant que s’il est bien intentionné, il vous protège. Voici un exemple concret, mais il est possible de trouver d’autres sujets sur cette difficulté.

 

Le risque de donner des 1ers conseils

Vous avez une idée précise des grandes lignes du fonctionnement de votre site de petites annonces, et il est déjà très bien de pouvoir les exprimer dans votre demande de devis. Si le développeur est compétent, il va être ravi d’en prendre connaissance, et pourra vous apporter des premiers conseils : faites ceci, ne faites pas cela.
Pour lui, c’est risqué. En effet, l’agence a remarqué que 100% des demandes de devis qui font l’objet d’un discours rectificatif, parce qu’il y a des risques pour vous, ont très peu de suites favorables, et le projet de création va entre les mains de quelqu’un d’autre. Pour autant, il existe un devoir de conseil qui oblige, presque déontologiquement, de vous prévenir des faiblesses de vos lignes directrices.

Voici une illustration du sujet, où la demande de devis précise les éléments suivants :

C’est le dernier point qui pose problème : payer en ligne sur le site. Le porteur du projet peut penser que le paiement en ligne va éviter des arnaques, et que s’il n’y a pas de livraison conforme, voire pas de livraison du tout, l’acheteur pourra récupérer son argent, ce qui est une plus-value pour la réputation du site. La difficulté est sur le modèle économique.

 

Des conséquences juridiques

En effet, si l’acheteur paye sur le site, vous portez juridiquement une partie de la responsabilité, qui peut être mise en cause si un problème survient. Si l’acheteur paye directement au vendeur, votre responsabilité ne peut pas être invoquée. De même, vous devenez légalement obligé de mettre facilement à disposition des informations claires et actualisées sur les règles législatives relative à ce commerce. Ce qui va générer du temps, sans doute de l’argent, et des complications pour les recherches, les rédiger et éviter le duplicate content au passage, et mettre tout cela en place.

Par ailleurs, si l’acheteur paye en ligne, votre solution de paiement va prendre un pourcentage sur la transaction. En admettant que vous remboursiez plus tard l’internaute qui a été débité, vous perdriez de l’argent, ce qui a des incidences économiques sur votre activité en ligne.

 

Le rôle du développeur est de s’assurer également que vous avez bien pensé à ces difficultés. S’il ne le fait pas, il n’est pas dans la démarche de conseil inhérente à son activité. Même si sur ce point vous ne pourrez pas lui reprocher de ne pas l’avoir averti, après tout vous lui avez donné des indications précises, un développeur sérieux doit vous apporter le maximum de conseil pour protéger votre activité. Bien entendu, il ne peut pas vous apporter conseil sur ce qu’il ne connaît pas, et son travail ne consiste pas à tout connaître la loi à votre place, mais s’il est expérimenté, il a des connaissances qu’il doit partager avec vous.

 

 

Toutefois, s’il est expérimenté, il sait justement que vous risquez d’abord de ne pas aimer son alerte, ce qui pourrait lui faire perdre la création du site de petites annonces. Voilà pourquoi la plupart des agences que vous contactez ne vous disent rien. Certains interlocuteurs sont experts en communication, et taisent ce problème, pour ne l’évoquer qu’une fois la mission confiée à leur société web. Aussi, et ce sera la conclusion de BreizhMasters, dans votre motivation à devenir propriétaire d’un tel site, restez ouverts aux remarques extérieures. Ce n’est pas grave si quelques grandes lignes sont développées différemment que vous les aviez pensé au début, ce n’est pas grave non plus si cette remise partielle en question repousse le projet de quelques semaines ; il est préférable de faire un site qui soit au bénéfice de vos intérêts, plutôt que vous servir simplement ce que vous avez demandé avec l’arrière pensée « bah, ce n’est pas mon problème »…