Comment faire bon usage de son prestataire web ?

 

En tant que spécialiste de la création de site web, une prestation peut concernée divers points d’un code : la réalisation, la refonte, la correction et même la rédaction d’un cahier des charges. Il peut s’agir d’un site, ou juste de sa base de données, voire d’une fonctionnalité ou d’un module précis, mais il peut aussi être question du serveur hébergeant le développement. Voyons un peu plus en détails ce qu’il faut demander à votre prestataire.

 

Ce qu’il faut préciser lors d’une demande de création d’un blog

Un rédacteur souhaite intégrer des articles sur le site de son client, dans le but d’en optimiser le référencement. Mais la partie blog est absente, il cherche donc un prestataire pour la développer et l’intégrer. S’il précise son désir de connaître le prix de ce travail et le délai de réalisation, le codeur aurait aimé avoir de plus amples informations :

  1. le site est-il fait sur mesure en PHP ou s’agit-il d’un CMS et lequel ?
  2. comment se présente le blog (catégorisation des articles ou non, sous catégorisation ou pas, travail des URLs attendu ou sans importance, présentation du blog à créer ou il existe une maquette prête à être intégrée, la base de données est-elle optimisée pour ce travail ou faut-il apporter des modifications à celle-ci, etc.)
  3. que peut-on faire en tant que visiteur : juste lire, commenter aussi, s’abonner à un flux à créer, s’abonner à une newsletter que le prestataire doit mettre en rapport avec le blog, publier des articles soumis à modération ou pas, faut-il intégrer les partages sociaux, etc. 
  4. les éléments graphiques existent-ils, dans l’hypothèse où le gabarit graphique ne serait pas fourni ? Dans la négative, faut-il créer les éléments manquants où le porteur du projet s’en charge ?

 

Tous ces éléments doivent être portés à la connaissance de l’agence web qui reçoit la demande de renseignements. Il peut également être de bon augure de savoir s’il existe une date buttoir pour livrer le projet, si un budget est déjà défini (dans ce cas, il est plus facile de réorienter la demande sur une solution plus qu’une autre en cas d’enveloppe en déficit) où si la demande de devis ne concerne qu’une étape informative dans l’espoir de soumettre à son tour une proposition à son client.

 

Il est important de préciser chaque point à développer

Il est très fréquent que le prestataire spécialiste dans un CMS soit recherché pour corriger des dysfonctionnements urgents dans un premier temps, puis apporter des améliorations dans un second temps. Il est alors essentiel de préciser de façon détaillée quels sont les points que l’agence doit appréhender immédiatement, car la rédaction du devis nécessite de les connaître ! Il est impossible de définir un temps de travail, et donc un prix, si l’on ignore ce qu’il faut corriger. C’est logique, et pourtant 1/3 des appels d’offres n’en parlent jamais.

 

Même s’il est plus difficile de visualiser par avance ce qu’il faut corriger pour améliorer un temps de chargement de pages, il est important de préciser les types de pages concernées et la nature du problème. Au pire des cas, communiquez 1 ou plusieurs URLs ou la lenteur est visible. Cela aide énormément à estimer la nature du souci, et donc de chiffrer la prestation.

 

Plus de 90 % des demandes de devis ne listent jamais la totalité des bugs à corriger, or c’est essentiel. Il est en effet très fréquent de voir un j’ai besoin de corriger des petits bugs (slider, …), et de constater que le besoin final tient sur plus de 25 lignes… BreizhMasters ne blâme pas du tout le porteur du projet, lequel peut tout simplement penser que corriger une compatibilité d’un template avec les différents devices (mobiles, tablettes, tous les écrans des PC) est une affaire d’une petite heure ou alors vraiment un détail. Sauf que dans la réalité du développeur web, l’heure estimée peut vite devenir 1 semaine de travail, et un prix à l’heure pourrait aussi devenir un forfait plus intéressant pour le client.

 

Parfois, le demandeur n’a pas la patience de décrire l’objet de toutes les modifications, et comme il veut faire vite, il simplifie. Mais un prestataire expérimenté ne va jamais répondre à une demande formulée de la sorte, et il est coutume de voir passer plusieurs fois dans la semaine une même demande qui ne trouve personne de qualifié pour la traiter… C’est normal, nous savons bien que des soucis sont en perspectives sur un tel projet, alors qu’exprimée différemment, avec un peu plus de temps côté client pour rédiger son besoin en bonne et due forme, il aurait pu comparer plusieurs devis en moins de 48 heures. Comme quoi bien souvent, l’avenir des bugs d’un site dépendent de la formulation qu’en fait son propriétaire !

 

Rechercher un prestataire pour refaire sa page d’accueil

Il n’est pas rare non plus d’être confronté à une demande de devis où le porteur du projet évoque qu’il effectue une refonte partielle de son site Internet, et qu’à ce titre, le développeur qu’il sélectionnera devra refaire sa page d’accueil. Il faudrait notamment la rendre responsive pour qu’elle s’adapte aux tablettes et aux smartphones. Si vous êtes dans ce type de situation, voici ce qu’il faut renseigner pour que le prestataire puisse soit se sentir concerné et chiffrer son intervention, soit décliner avec élégance votre sollicitation :

 

Comme vous pouvez le constater, d’un travail qui peu paraître très simple à première vue, il peut devenir très vite un plus gros projet en seconde lecture. Quand l’administrateur du site rédige en profondeur la nature de sa demande, ce qui peut se faire après un échange de mail où le webmaster demande des informations complémentaires, ce qu’il estimait à 1 journée de travail maximum peut vite lui apparaître (à juste titre) comme une mission sur plusieurs jours. Il ne sait pas combien exactement, mais intuitivement il sent que ce sera plus long que sa première idée.

 

2 façons de créer un site e-commerce…

Il convient de définir une fois pour toute quelle est la priorité, avant d’effectuer votre demande de création de site e-commerce clé en main :

 

Concrètement, quelle est l’incidence sur les 2 options ?  C’est très simple : si le client fournit le template et le logo et que l’intégration des produits est à sa charge via l’administration du site, et que la date de livraison ne laisse que 30 jours de travail par exemple, le prestataire va opter sans nul doute pour la solution Prestashop. En ce cas, le client doit se contenter des fonctionnalités de base, et ne pourra pas revenir sur les fonctionnalités, prétextant que sur d’autres sites il y a ceci et cela en plus. En revanche, si vous désirez des fonctionnalités particulières qui nécessiteraient un développement de A à Z et surtout sur mesures, il est compliqué de donner une date buttoir : le webmaster est la seule personne capable de mesurer le nombre de jours ad hoc, et par conséquent de vous donner une date de mise en ligne.

 

Parfois, selon les agences web, plusieurs développeurs peuvent travailler sur le même projet pour aller plus vite, mais il est évident que le prix du site sera à la hauteur des contraintes. En fait, cette situation se rencontre principalement quand le porteur du projet estime mal le temps de réalisation de son site, qu’il est soumis à une saisonnalité pour ses produits ou ses services, et qu’il s’y prend trop tard pour lancer son projet… Dans notre quotidien, environ 15 % des projets sont concernés par cet état des lieux.

 

Sur ces 15 %, 20 % ne vont jamais voir leur projet voir le jour parce que ça ne cadre pas, et 1 année est perdue pour eux. Les 80 % vont chercher un prestataire off shore qui pratique des prix bas, sauf que la livraison n’est pas conforme ou pas dans les temps. Moins cher ne signifie pas pouvoir travailler plus vite… Sauf que dans d’autres pays dits off shore, le sens du service et la notion de détails ne sont pas comme en France, et le résultat n’est jamais à la hauteur du Made in France. Au final, sur ces 80 %, peut être 5% vient le jour (et un jour…). Et les autres alors ? Ils ont perdu leur argent, tout simplement.