Optimisation de l'UX : une mise à jour majeure déjà prévue au T2 de 2021

Je vais partager avec vous des informations capitales pour votre référencement naturel en 2021… En tant que consultant indépendant, les veilles correspondent à une partie de mon temps de travail, et l’une d’elle montre clairement que Google va mettre à jour ses algorithmes dans quelques mois. En parler maintenant peut vous permettre d’anticiper les modifications UXque vous avez à faire sur votre site Internet.

Toutes les nouvelles règles que vais citer ici sont en rapport avec l’UX. J’insiste beaucoup depuis janvier 2020 sur l’importance d’inclure l’expérience utilisateur dans votre stratégie Web, et cette fois, vous ne pouvez plus y échapper, c'est officiel. Ou attendez-vous à ce que votre classement vous échappe.

Je vous dit tout sur ces différentes facettes, sachant qu’il faut ici la considérer pour chaque page, et non plus seulement de façon globale. Votre capacité à mettre en place les recommandation d'un audit professionnel va retentir sur votre positionnement dans les SERPs très tôt. Quelle est votre capacité d'anticipation ?

3 nouvelles performances liées au chargement d’une page Web

Priorité au contenu principal du site

Le but de ce changement majeur est de prendre en compte l'expérience utilisateur des pages renvoyées dans les SERPs, plutôt que les signaux historiques ,comme la PageRank, etc. Depuis 2019, la vitesse d’affichage des pages est prise en compte dans les règles techniques du SEO. Sauf que le temps de chargement principal reste le délai pour afficher le 1er bit. A partir de là, il est possible d’apporter plusieurs optimisations visant à camoufler le délai réel, et à jouer sur différentes étapes plus ou moins visibles à l’utilisateur.

Dorénavant, Google va identifier le contenu principal du siteLCP dans le jardon d'un expert en référencement naturel – et va en mesurer le temps de chargement. Ce qui change tout. Pour identifier l'élément principal d'une page, il suffit au prestataire en développement web de l'inspecter dans Chrome DevTools.

3 critères d'UX

Google vient concrètement d’annoncer qu’il élargit les critères d’UX à 3 critères. Chacun d’eux devant se montrer performant :

 

Et j'en suis HEU-REUX ! Bien entendu en tant que spécialiste UX et en référencement naturel, mais aussi comme utilisateur. Souvenez-vous comment il est pénible d’arriver sur un site Internet, le header se charge, vous commencer à lire, et au moment de cliquer tout descend parce qu’une image conséquente se charge juste au-dessus. Comme vous venez de cliquer sur l’image sans le faire exprès, le lien vous redirige forcément pas sur la page que vous désiriez.

Vous faites un retour navigateur pour revenir sur la page initiale, vous attendez cette fois que l’image s’affiche, avant de scroller jusqu’au contenu qui vous intéresse. Soudain arrive une Pop Up pour que vous vous abonniez aux articles du blog (le comble est que vous l’êtes déjà…).Vous devez la fermer pour continuer à lire.

Un publicité pour le site se déplace quelques secondes après que la Pop Up, surgissant de la gauche vers la droite, occultant une partie du texte. La aussi vous devez cliquer pour la fermer. Ou est passé le plaisir de l’utilisateur ? En 2021, les algorithmes de Google vont pénaliser ceci. J’applaudis.

J’ai vu pire comme entrave à l’utilisation sereine d’une page, au point de râler bruyamment et de maudire ceux qui en ont eu l’idée et qui l’ont développée. J’ai fini par quitter le site considéré. Avez-vous connu ce type de situation désagréable ?

Concernant la rapidité d'affichage de la totalité de la page Web, à charge du webmaster d'éviter les temps d'attente entre les interactions humaines et les réponses du navigateur. Car la mise à jour de Google va en tenir compte. Vous allez entendre parler du First Input Delay, le FID. Il faut bannir les tâches longues. Très souvent, ce sont des morceaux de code JavaScript qui viennent bloquer l'exécution d'un ensemble d'instructions du langage machine (en développement web, il s'agit du thread).

La convivialité Smartphone

Depuis plusieurs années, tout nouveau site doit être responsive. A savoir que l’affichage est compatible avec la taille de l’écran sur lequel le contenu s’affiche. Jusqu’en 2020, la règle est mobile first. En 2021, ce sera mobile only.

Ceci n’est pas la fin des créations de sites Internet au profit des applications, loin de là. Simplement cette fois, un site non responsive ne sera même plus référencé. Déjà aujourd'hui le robot de Google qui crawle vos pages web passe par le Smartphone, même pour référencer des pages sur PC (Desktop). Les règles PC restent celles gérant l'affichage des résultats sur PC évidement. Car en effet, il existe des petites subtilités d'un support à l'autre.

La navigation sécurisée

Se protéger contre le piratage

Le concept de sécurité entre par une porte où les utilisateurs l'attendent le moins : la présence de logiciels malveillants (en téléchargement, au clic, etc.), du phishing et bien entendu un site piraté. L'UX revient aussi à offrir aux utilisateurs de naviguer en toute sécurité. C'est un B.A. BA.

Ce n'est plus de la responsabilité du spécialiste SEO, cette tâche appartient à votre webmaster. Il est clair que les CMS seront les plus impactés par cette mesure. Ils le sont déjà de 2 façons :

Une optimisation basique devient majeure : le HTTPS

Autre basique de la sécurité Web : le HTTPS. Les certificats de sécurités étant gratuits depuis des années, toutes créations Internet doivent être sur cette base. Ceci également est de la responsabilités du développeur. Et c'est parfois un souci pour le référencement naturel d'un site Internet quand le prestataire ne connaît pas les redirections permanentes !

Pour illustrer, je gère le référencement d'un tout nouveau site d'une wedding planner. Pour des raisons de budget, elle choisit un prestataire pas cher pour faire son site sous Wordpress, dont le site rame dès la 10ème image d'illustration – GT Metrix affiche 15 secondes –, où vous ne pouvez pas mettre de Title dans les liens, et où la gestion du HTTPS est dangereuse : la page d'accueil en HTTP est vide de tout contenu à l'exception d'un bouton où l'utilisateur doit cliquer pour être redirigé vers la version HTTPS. Ceci est une très mauvaise pratique, et nuisible en termes de SEO. Le référencement naturel n'a aucune chance d'aboutir puisque les pages de contenus HTTPS sont en duplicate content avec les pages en HTTP qui sont toujours accessibles. Pour les moteurs de recherches, le site se plagie lui-même, mais ça reste du duplicate content. Et c'est pénalisé.

Quand j'ai remarqué ce résultat amateur, j'ai demandé à ce que tout soit corrigé selon mes directives. Le développement d'un site a des incidences sur son positionnement, faites très attention à qui vous en confiez la création, ne vous focalisez pas sur le prix du devis ! Prendre le risque de louper son activité digitale pour rechercher à faire un site à 500 € HT maximum, je ne suis pas certain que ce soit une excellente stratégie.

La stabilité de la disposition visuelle de la page Web

La descente... aux enfers

Une autre métrique dont vous allez entendre beaucoup parler, surtout en 2021 en raison des chutes de positions : le Cumulative Layout Shift ou CLS. J'ai évoqué tout à l'heure une page qui se charge, et où la disposition visuelle de la page change plusieurs fois. En termes d'UX, la quantité d'éléments en déplacement lors du chargement d'une page doit :

Il est visuellement pénible quand le design change sans cesse, même sur quelques secondes, et que votre contenu descend. La frustration pénalise l'expérience utilisateur. Google va mesurer ceci.

Les fenêtres contextuelles

La mise en page et la convivialité d'un site Web sur un Smartphone ou une tablette peuvent faire ou défaire l'expérience de l'utilisateur. Pour éviter de perturber les expériences de navigation de vos utilisateurs, le spécialiste UX et SEO peut vous aider à repenser les fenêtres contextuelles et autres contenus,comme les CTA, les publicités, etc., afin qu'ils ne gênent pas le contenu important de la page. Pareillement, un utilisateur de votre site Internet ne doit pas avoir à fermer une Pop Up pour pouvoir continuer son parcours.

 

En apportant des modifications pour suivre les préconisations de l'audit d'un expert SEO et UX, votre site va connaître des effets positifs, à la fois à court et à long terme. L’amélioration de l’expérience de la page contribue à pérenniser les performances de votre site Internet global, en le plaçant dans la meilleure position possible pour jouir de la prochaine mise à jour de Google en 2021. Et dès maintenant, vous garantissez des expériences positives à vos utilisateurs.

 

Soumettre votre site au consultant seo et UX

 

Pour compléter votre information, cherchez d'autres conseils sur l'Expérience Utilisateur :
0 Commentaire

Un commentaire, une question ?
Tous les champs sont obligatoires