De quelle manière les internautes lisent-ils un texte d’une page web?

 

De quelle manière les internautes lisent-ils un texte d’une page web?C’est simple, ils lisent rarement un article en entier ; ils le font parfois, et les commentaires postés sur notre propre site ainsi que sur ceux que l’agence web BreizhMasters gère pour ses clients le montrent. Mais en règle générale, ils ne lisent pas en intégralité, ils vont plutôt parcourir la page et saisir des groupes de mots et de phrases. Donc voici comment présenter vos articles pour satisfaire aussi bien le lecteur que votre référencement.

 

Que faut-il (ne pas) faire dans un article web ?

Par expérience et par nos différentes lectures depuis 5 années d’activité, nous constatons que 80% parcourent toujours toutes les nouvelles pages du site qu’ils visitent, mais que seulement 16% d’entre eux les lisaient intégralement. Par conséquent, les pages Web doivent disposer de textes structurés, ou lisibles si vous préférez, utilisant :

 

Nous avons pu constater que la crédibilité est importante auprès des internautes puisqu’il est impossible de savoir qui est à l’origine des informations sur le Web et si une page peut être fiable, sauf peut-être les moteurs de recherches qui le peuvent. La crédibilité peut être gagnée grâce à des graphiques et une écriture de haute qualité et grâce à l’utilisation d’hyperliens sortants. Les liens menant vers d’autres sites Internet montrent que les auteurs ont travaillé le sujet, et qu’ils ne sont pas effrayés à l’idée de laisser les internautes consulter d’autres sites, ce qui est un point positif, même pour le référencement.

 

Les lecteurs haïssaient le langage promotionnel, ce style d’écriture doté d’allégations subjectives et fanfaronnes du genre le plus chaud de tous les temps, ce qui est ‘ailleurs actuellement en vogue sur le net. Les internautes n’ont pas le temps : ils veulent juste obtenir l’information. De plus, la crédibilité en pâtit lorsque les internautes se rendent compte que le site force la note.

 

Mesure de l’impact de la rédaction

Pour mesurer l’impact des contenus et illustrer notre discours, cinq versions tests distinctes du même site Internet ont été mises en ligne par une agence américaine, avec la même information de base et une même navigation, mais un langage différent. Comme le démontre le tableau ci-dessous, le degré d’utilisation est nettement plus élevé pour la version concise (58% en plus) et pour la version structurée (47%). Et lorsque nous avons joint trois idées pour arriver à un style amélioré d’écriture et ce dans un même site, le résultat était vraiment excellent : 124% d’utilisation en plus.

 

Version du site

Échantillon de paragraphe

Amélioration de l’utilisation des sites par les internautes (suivant la norme)

L’écriture promotionnelle (conventionnelle) utilisant des termes clés trouvés sur de nombreux sites Web commerciaux

L’État du Nebraska fourmille d’attractions reconnues sur le plan international qui attirent les foules chaque année sans faillir. En 1996, certains des endroits favoris étaient le Fort Robinson State Park (355 000 visiteurs), le Scotts Bluff National Monument (132 166), le parc et le musée historique de l’Arbor Lodge State (100 000), le Carhenge (86 598), le musée des pionniers des prairies de la ville de Stuhr (60 002) et le parc historique du Buffalo Bill Ranch State (28 446).

0% 
(par définition)

Le texte concis doté de la moitié du nombre de mots de la norme

En 1996, parmi les six attractions les plus populaires de l’État du Nebraska figuraient le Fort Robinson State Park, le Scotts Bluff National Monument, le parc et le musée historique de l’Arbor Lodge State, le Carhenge, le musée des pionniers des prairies de la ville de Stuhr et le parc historique du Buffalo Bill Ranch State.

58%

La mise en page structurée utilisant le même texte que l’écrit conventionnel et disposée de manière à faciliter la lecture

L’État du Nebraska fourmille d’attractions reconnues internationalement qui attirent les foules chaque année sans faillir. En 1996, figuraient parmi les endroits les plus populaires :

 

  • Le Fort Robinson State Park (355 000 visiteurs)
  • Le Scotts Bluff National Monument (132 166)
  • Le parc et le musée historique de l’Arbor Lodge State (100 000)
  • Le Carhenge (86 598)
  • Le musée des pionniers des prairies de la ville de Stuhr (60 002)
  • Le parc historique du Buffalo Bill Ranch State (28 446).

47%

Le langage objectif utilisant un langage neutre plutôt qu’un langage subjectif, prétentieux ou exagéré (autrement dit le même que la norme)

L’État du Nebraska détient plusieurs attractions. En 1996, certains des endroits les plus visités étaient le Fort Robinson State Park (355 000 visiteurs), le Scotts Bluff National Monument (132 166), le parc et le musée historique de l’Arbor Lodge State (100 000), le Carhenge (86 598), le musée des pionniers des prairies de la ville de Stuhr (60 002) et le parc historique du Buffalo Bill Ranch State (28 446).

 

 

 

 

 

27%

La version combinée utilisant conjointement les trois améliorations du style d’écriture : concis, structuré et objectif

En 1996, les six lieux les plus visités de l’État du Nebraska étaient :

  • Le Fort Robinson State Park
  • Le Scotts Bluff National Monument
  • Le parc et le musée historique de l’Arbor Lodge State
  • Le Carhenge
  • Le musée des pionniers des prairies de la ville de Stuhr
  • Le parc historique du Buffalo Bill Ranch State

124%

 

 

En ce qui nous concerne, nous avons trouvé assez surprenant que le degré d’utilisation ait été nettement amélioré dans la version où le langage était objectif (27% de hausse). Nous nous attendions certes à ce que les internautes préfèrent cette version au site promotionnel, mais nous pensions que les chiffres de performances auraient été semblables pour les deux sortes de langages. Aussi, il s’est avéré que ces 4 indicateurs de performances (le temps, les erreurs, la mémoire et la structure du site) étaient meilleurs dans la version objective que dans la version promotionnelle.

 

En conclusion, pour ce qui est du référencement d’une page web et de son contenu, ou de la page d’accueil pour ce qui est de la longue traîne, l’expérience utilisateur a de l’importance (durée de la visite, taux de rebondissement, etc.). Autrement dit, la version combinée est la meilleure, car elle satisfait aussi bien le visiteur que le moteur de recherches.

 

Commentaires

Je ne sais pas si nous avons tout compris, mais pour le superlatif, c’est un fait que le référencement en tient compte aujourd’hui, et il peut lasser le lecteur également. Une page sera sensiblement mal positionnée si les superlatifs sont présents en nombre, il y a alors un facteur de spam pour les moteurs de recherches. Sans doute aussi pour les visiteurs. Pour ce qui est du subjectif/objectif, il faut voir ainsi : un blog doit être subjectif en apportant des éléments de choix ou de réflexion, même s’il y a une partie personnelle. Un blog basé sur le « je pense que » est mal référencé, alors qu’un blog basé sur des données objectives avec de l’expérience personnelle, le retour est bon côté lecteur et référencement.
Envoyé le 06/10/2014 à 15:20 par agence web BreizhMasters
Si le langage objectif est préférable au subjectif, je connais pas mal de blogs qui vont s’écrouler, car la nouvelle mode dans le blogging maintenant c’est de jouer avec du superlatif à gogo ! Pire encore, et là je voudrais bien une explication, c’est que dans un blog on donne son avis sur un sujet, or si le référencement ou l’assiduité dépend du contraire… Bref, je ne vois pas le blogging disparaître, et la notion de subjectif/objectif pas nette dans l’article…
Envoyé le 06/10/2014 à 14:47 par BouBa
@ économie d'énergie : Les moteurs de recherches souhaitent présenter dans leurs résultats que des pages qui seraient susceptibles de contenir la bonne information pour l’internaute. Ils créent donc des règles pour trier l’ensemble et afficher les résultats du tri en fonction. Si les règles étaient communiquées, les webmasters continueraient à parfois tricher comme ils le faisaient avant que les règles soient refondues et qu’elles continuent d’évoluer. Le plus simple est de produire de la qualité, et que de la qualité, notamment en apportant de l’information utile dans un article.
Envoyé le 12/09/2014 à 10:40 par agence BreizhMasters
domage que Google ne dise pas quels sont les règles qui déterminent la crédibilité, ça serait utile...
Envoyé le 11/09/2014 à 09:55 par économie d'énergie
Votre Pseudo :
Votre E-Mail :
Votre Message :