4 conseils pour concevoir votre site de covoiturage

Pour concevoir un site de covoiturage pouvant concurrencer les caciques du secteur comme blablacar par exemple, non seulement vous devez intégrer au minimum les mêmes fonctionnalités qu’eux, mais en plus vous devez les affiner, voire en faire développer d’autres que votre développeur web va soigner pour chercher la meilleure expérience utilisateur.

 

La description d'un projet d'une futur entrepreneur digital exprime bien cela, avec ses propres mots :

 

Définir l’objectif de votre plateforme de covoiturage

Une erreur est à éviter si votre stratégie consiste à déployer cette plateforme de mise en relation en Europe, que ce soit dans l’un des pays constituants ou sur l’ensemble de son territoire : la géolocalisation sur une ville pour le départ. Le principe d’un site de cet acabit est de faire en sorte qu’un utilisateur du service puisse se joindre à un voyage dont l’arrivée ou l’une des étapes est sa destination, et non de trouver un véhicule au départ de la ville où il réside.

J’ai reçu des demandes de devis où les porteurs du projet voulaient qu’un passager puisse chercher les trajets au départ de sa ville, de façon à ce qu’il puisse se rendre facilement à un point de rendez-vous àpied où sans trop payer le taxi. Car le principal problème du voiturage est le ramassage et la dépose sur le lieu de passage, le conducteur ne faisant pas taxi…

Ce type de souhait peut fonctionner pour de petits trajets, pour des activités extrascolaires, ou une possibilité de covoiturage après la classe ou le week-end. Mais ça ne peut pas fonctionner si vous contactez une agence de sites Internet pour créer un concurrent de blablacar.

 
Présenter un projet au concepteur de sites web

 

Mettre en avant les horaires et le temps de trajet

Une seconde erreur peut être évitée en ne basant pas les trajets que sur la ville de ramassage et la ville d’arrivée. Bien entendu, c’est l’une des fonctionnalités de base. Mais une fois qu’un utilisateur a choisi des opportunités potentielles de covoiturage, il faut qu’il puisse limiter sa liste aux trajets qui conviennent le mieux à son emploi du temps.

J’ai vu des appels d’offres où les porteurs des projets cherchent un prestataire pour la création de son site de covoiturage, spécifiant pour des raisons budgétaires que les fonctionnalités seraient plus légères au départ que blablacar. Et qu’il demanderait d’autres développements ultérieurement en fonction de la réponse du marché. Aussi, le codeur freelance devait juste programmer selon des distances, ce qui est plus rapide que mettre en place des fonctionnalités basées sur des horaires. A mon sens, c’est une erreur de stratégie, parce que le temps et l’horaire compte beaucoup dans l’UX - l’expérience utilisateur. Or, même si vous testez votre marché, des fonctionnalités poussées doivent déjà être présentes, dès le départ. Il faut éviter les raccourcis faisant certes économiser de l’argent, mais qui n’offrent pas aux utilisateurs ce qu’ils attendent. Ça ne pourrait évidemment pas fonctionner.

Garder un dialogue ouvert

Un conducteur comme un passager peuvent tomber malades, et parfois des urgences peuvent modifier l'horaire du covoiturage. Réfléchissez à la manière de gérer ces situations, si tant est que ce soit utile pour votre développement bien sûr.

Pourquoi ne pas prévoir que la conducteur valide au fur et à mesure la montée des passagers, ou qu’il puisse signaler un retard dû aux conditions de circulation, etc. Ce n’est pas une fonctionnalité obligatoire, puisque les membres s’échangent leur numéro de téléphone respectif. Mais vous pouvez partir de cette base de travail pour affiner votre propre fonctionnalité.

Dans le même esprit, un passager peut avoir des questions à poser au conducteur. Il est facile d’imaginer que d’autres utilisateurs peuvent avoir les mêmes interrogations. Pourquoi ne pas mettre en place des questions / réponses publiques sur les trajets ? En plus de la messagerie privée.
 

Définir les règles du conducteur et des passagers

Pour l’expérience de tous les utilisateurs, pourquoi ne pas créer des règles que les conducteurs garantissent respecter ? Et vous pouvez demander aux passagers de cocher des réponses se référant à ces règles, avant qu’ils notent les chauffeurs. Pour illustrer, un site de covoiturage n’est pas un site pour VTC : les conducteurs n’ont pas le droit de faire des courses. C’est un élément à vérifier.

Autres points à prendre en compte : la sobriété du conducteur, etc. Interrogez avec des cases à cocher les pratiques de conduite des conducteurs, et définissez automatiquement une note. Laissez les passagers s’exprimer et rajouter leur propre note. La notation finale pourrait être la moyenne de tous ces paramètres.

Dans le même esprit, faire de même pour les passagers. Et si les autres passagers pouvaient aussi noter leurs collègues 

Il ne faut pas oublier que le site doit être conforme au RGPD, surtout pour ce type de site.

 

 Demande de devis

Pour compléter votre information, cherchez d'autres conseils sur le site du développeur confirmé :
1 Commentaire
Commentaire de référencement sites internet 44 Nantes
Personnellement j'ai délégué la création de mon site internet à une agence web de Nantes, et j'ai compris qu'il faut d'abord que le courant passe entre le webmaster et le client, le point principal en fait. Sinon, j'aurais à référencer des sites internet, 2 sites en fait, quel serait le prix de ce référencement (juste optimisation au référencement naturel pour l'un et création de net linking pour l'autre) ?
Envoyé le 31 août 2011 à 13:42

Un commentaire, une question ?
Tous les champs sont obligatoires