Comment optimiser une plateforme de mise en relation sans rédacteur ?

L’un des critères SEO d’une page Web est son utilité, pour les internautes arrivant dessus. Que ce soit une landing page, un article, une page de catégorie, etc. Il faut donc du contenu textuel pour votre plateforme de mise en relation. Nulle obligation de créer un blog (surtout si sa structure de navigation n'est pas en silos sémantiques) ni de rechercher un rédacteur Web. Vous pouvez vous servir de l'interaction spontanée de vos utilisateurs.

Dans l'immédiat, la solution de procéder à une refonte partielle peut sembler plus chère que trouver un rédacteur SEO. A moyen terme, soit 12 mois, vous l'avez rentabilisée. A long terme, vous bénéficiez d'un ajout de contenus gratuits, puisque vos propres visiteurs les créent. Je vais vous expliquer comment déployer cette stratégie, afin que votre site de mise en relation soit en adéquation optimum avec les règles de SEO de Google.

Ces techniques de référencement naturelles ont tendances a échapper aux développeurs, et un spécialiste SEO peut avoir de la difficulté à la concevoir, ou à l'initier concrètement. Faites-vous accompagner par un chef de projet sérieux, vous avez tout à y gagner.

Faut-il intégrer un forum ?

Bien qu'il y en ai un certain volume, les pages de forum sont rarement concurrentielles face à un site Internet dont le contenu est travaillé au sens qualitatif. Pourtant il y a une interaction avec d’autres utilisateurs, ce qui est à rechercher. Mais vous pouvez avoir une 50ne de réponses à une question, si elles sont inutiles voire fausses, Google va considérer le contenu comme médiocre. C’est pourquoi je déconseille à tout prestataire en développement de déployer une stratégie de ranking basée sur les réponses des internautes. Elles doivent être réservées à une personne pouvant être qualifiée comme un expert.

Pour illustrer, voici 2 situations avec une meilleure stratégie que celle d'un forum :

 

Le contenu doit apporter une valeur ajoutée

Toutes les optimisation ne sont pas nécessaires, ni utiles

Ces 2 exemples de contenus ci-dessus apportent de la valeur ajoutée au sujet de la page. Un site Internet qui en aurait plusieurs ainsi gérées, gagnerait en visibilité. Ici, la conception du site impacte directement l’optimisation au référencement naturel des pages. Je préfère qu’un développeur travaille sur ces fonctionnalités, ou qu’un spécialiste SEO propose une refonte en ce sens, plutôt que de courir vers l’optimisation des images par exemple. Ce qui ne sert strictement à rien, si vous n’avez aucun intérêt à ce que vos images soient vues dans Google images. Ainsi, une plateforme de mise en relation entre prestataires et porteurs de projets doit mettre en avant des compétences de ses membres professionnels, pas les avatars ni les images des blogs dont tout le monde se fiche.

Penser à l'utilisateur, encore et toujours

Il faut optimiser ce qui va servir à l’objectif de l’entreprise, toujours en vous demandant quelle est l’utilité pour un visiteur potentiel. Donc autant laisser ces internautes initier les contenus ! Il vaut mieux apporter des développements supplémentaires permettant ces interactions, sans doute plus longs que de simples optimisations techniques lambda, mais plus efficaces pour votre activité. Durant toute la vie du site Internet, les questions des utilisateurs vont actualiser le contenu, ainsi que les réponses utiles des experts. C’est par ailleurs du contenu gratuit et motu proprio, contrairement à des articles de blogs.

L'intérêt d'une navigation en silos sémantiques

L’utilité d’un contenu est en corrélation avec la spécialisation d’une page. C’est pourquoi la structure de navigation d’un site en silos sémantiques est forte pour le classement dans les SERPs. Avec cette structure, chaque page Web traite d’un sujet en articulant un aspect d’une thématique, si bien qu’elle attire un trafic qualifié sur ce sujet et la façon dont il est abordé. Si vous concevez la refonte de votre plateforme Web comme un ajout de fonctionnalités favorisant l’interaction entre des internautes et un spécialiste, plutôt qu’avec une recherche d’optimisation de balises ou de critères SEO quelconques, votre outil digital gagnera en autorité sur ses domaines d’expertises. Vous n’apportez pas de la distraction, mais du concret à un besoin d’un utilisateur. Ce qui sert également le SEO. Pour garder ma précédente illustration, optimiser des images n’apporte rien à vos visiteurs, et ne vient pas qualifier ce flux. Quitte à payer un prestataire, autant que ce soit efficace. Et entre les 2 choix, je vous conseille d’opter pour la refonte.

Une autre piste : le partage d'expériences

Si vous deviez toutefois choisir une interaction sans qu’aucun spécialiste ne puisse apporter son expertise, je conseille d’opter pour le partage d’expériences. A titre d’illustration, imaginez que votre site se dédie à la danse, et qu’un silo sémantique traite des ballets. Plutôt que d’avoir sur vos pages des visiteurs posant des questions sur des chaussons de ballet, recherchez à obtenir un partage d’expériences où une personne explique les avantages de tels modèles qu'elle a essayés, une autre les faiblesses qu’elle a vécu avec tel choix, etc. Bien que les 2 stratégies soient favorables pour le SEO de votre plateforme Internet, la seconde est plus forte. Même avec un design moins intéressant, et même avec moins d’optimisations techniques (sous réserve desquelles).

A notez que si vous avez une plateforme de mise en relation avec des internautes à la recherche d’un prestataire inscrit dessus, les interventions de ce dernier se considèrent comme une expertise. La pertinence en termes de SEO de cette stratégie est similaire aux partages d’expériences.

Des rédactionnels SEO pour prouver votre expertise

Une plateforme de mise en relation ou même un site institutionnel peut choisir non pas de partager des expériences, mais de prouver une expertise au quotidien. Les 2 sont compatibles. Cette stratégie se met en œuvre en intégrant beaucoup de contenus rédactionnels utiles et bien écrits – la sémantique et des conseils concrets – , ce qui permet au site de jouir d’un très bon classement in fine. La visibilité est exponentielle au fur et à mesure des publications de cet acabit.

Quand les conseils montrant une expertise sont mariés avec un partage d’expériences, attendez-vous à terme à un meilleur ranking. Ce que vous n’aurez jamais en faisant optimiser tous les critères SEO que vous trouveriez sur des blogs, même par un freelance sérieux et compétent.

 

 

Attention, un volume satisfaisant –longueur, fréquence de publication, charte éditoriale, optimisation SEO – de rédactionnels dédié à la thématique et à ses sujets est également nécessaire. De la même façon, un blog avec des articles ne suffit pas pour bien classer son site Internet.

 

 

Proposez votre projet au chef de projet

Pour compléter votre information, cherchez d'autres conseils pour optimiser votre plateforme Web au référencement naturel :
0 Commentaire

Un commentaire, une question ?
Tous les champs sont obligatoires