Assurer la pérennité du contenu de votre site web

 

Assurer la pérennité du contenu de votre site web comme les pyramidesLa plupart des gérants de petites et moyennes entreprises qui publient sur leur site web des articles au contenu de moyenne qualité pensent que leurs lecteurs n'ont pas le temps, l'énergie ou la patiente requise pour sélectionner les informations importantes. Ceux-là sous-estiment sérieusement leur public en pensant d’abord au référencement naturel.

 

De nos jours, générer des articles au contenu détaillé et pertinent n'est pas seulement nécessaire, c’est devenu obligatoire.

 

Les articles conséquents bénéficient d'une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche, et permettent à leur créateur d'améliorer sa présence sur le web, de booster les visites, de gagner un plus grand engagement social, ainsi qu'une autorité supérieure. Si vous mourrez d'envie de savoir ce que Google privilégie aujourd'hui en terme de référencement international, sachez que ces articles pertinents représentent un atout indispensable, qui assureront votre pérennité, et ce pour plusieurs raisons.

 

La base d’un bon article est un échange d’informations

Bon nombre de gérants d'entreprise pensent à tord que la stratégie marketing est aussi flexible, facile à mettre en place et à maintenir qu'une simple conversation entre amis. Dans ce cas, ils ignorent que même la forme la plus basique d'une relation sociale impose aux protagonistes de suivre certaines règles de conduite. Ceux-ci doivent s'intéresser de manière sincère à leurs interlocuteurs, converser au lieu de débattre, et respecter le point de vue de l'autre sans le juger ou le critiquer. Par dessus tout, ils doivent apprendre à respecter leurs différences, tout en fondant les bases solides de leur relation.

 

Un bon article est aussi élaboré et efficace qu'une conversation établie entre deux personnes investies. Lors d'une négociation par exemple, il serait fâcheux qu'une économie de mots joue en votre défaveur, en dévalorisant la clarté du message que vous souhaitez faire passer. En suivant ce même principe au travail, vous remarquerez qu'un long article vous apportera de meilleurs résultats, ainsi qu'un plus grand taux de satisfaction, comparé à des publications courtes que vous avez l'habitude d'écrire et de promouvoir de temps en temps. Il est vrai que le prix est moins cher quand il s’agit de payer un prestataire pour un texte de 300 mots, et que vous avez un volume de 40 rédactionnels à lui confier ! D’un autre côté, si la publication de ces contenus n’atteint pas leurs objectifs, vous avez payé un rédacteur web pour rien, aussi peu cher que ce soit… La rédaction n’est pas le poste où il faut regarder à l’économie, pour obtenir satisfaction à bien des égards.

 

Google les adore

De nos jours, le challenge le plus important des gérants de PME est sans nul doute la création d'un contenu de qualité, grandement apprécié des hommes et des machines. En plus de récompenser les articles au contenu exemplaire, ainsi que les efforts marketing, tout en optimisant ses pages de résultats, Google a introduit la fonctionnalité articles approfondis, permettant aux utilisateurs l'affichage de résultats les aidant à trouver des informations détaillées sur un sujet précis. Google met alors à disposition des propriétaires de sites web des conseils sur l'optimisation, et donne accès à une méthode efficace pour promouvoir du contenu non commercial, dans le but de divertir, d'informer et d'instruire les lecteurs.

 

D'après le site Search Engine Watch, la fonctionnalité article approfondi a été créé par Google dans le but de pousser les propriétaires de sites web àconsidérer leur contenu rédactionnel comme la pièce maîtresse de leur stratégie. Dans ce contexte, il devient évident que les entreprises privilégiant ce type d'articles, et qui s'adaptent aux besoins et aux attentes de leur public, génèreront un plus grand nombre de clics, et bénéficieront d'une position privilégiée dans les pages de recherche. Mais de plus en plus de propriétaires de sites web ont découvert que publier des articles pertinents constituait un avantage bien plus intéressant.

 

Par exemple, WordStream révèle que la publication qui a généré le plus de clics était intitulée "Retrouver vos anciens Tweet: Comment voir vos premiers (et pires) tweets", qui compte approximativement 2 300 mots. Elle a été vue plus de 100 000 fois en quelques mois.

 

Il semblerait donc que ce soit le moment pour changer vos perspectives concernant les articles trop courts, en considérant que la longueur moyenne des publications dans le top 10 des résultats Google se trouve entre 2 300 et 2 450 mots, selon les données affichées par serpIG. Il est clair que Google apprécie les articles longs, une raison suffisante pour ajuster votre stratégie, ainsi que vos futures publications.

 

Vos lecteurs apprécieront également

Répondre aux nombreuses demandes actuelles des lecteurs et internautes avertis peut s'avérer être compliqué. La plupart d'entre eux ne raffolent pas des publications beaucoup trop longues, à la construction compliquée les empêchant de lire en diagonale et de repérer une information importante. En même temps, ils refusent de faire le moindre compromis sur la qualité du rédactionnel, tout comme ils rejètent la nourriture malsaine servie sans remord sur des plateaux crasseux.

 

Quel est le meilleur moyen pour fidéliser votre public, sans pour autant simplifier vos publications à l'extrême, ni les accabler d'informations ?

Tout d'abord, privilégiez les faits et les détails qui vous semblent pertinents, concernant le sujet que vous développez. Ensuite, optez pour une construction claire, facile à suivre et qui met en lumière les points principaux présentés dans l'article. Enfin, et avant de publier votre article sur différents canaux d'information, relisez-vous et supprimer tout ce qui pourrait distraire vos lecteurs du message principal que vous allez délivrer.

 

Le succès d'un bon article réside dans les détails

Voilà un autre aspect important qu'il ne faudra pas négliger : les solutions détaillées aux interrogations et aux inquiétudes les plus importantes de vos lecteurs ne peuvent pas être résumées en quelques lignes. On nous dit que ce n'est pas la quantité qui compte, mais dans ce cas, quand il s'agit de rédiger du contenu censé être approuvé par Google et vos lecteurs, la taille est d'une importance capitale.

 

Vous pouvez produire le texte le plus attractif, drôle et censé, mais si celui-ci ne fait que 300 mots et que le moteur de recherche ne peut vous trouver, votre travail sera vain. D'autre part, peut importe votre perspicacité ou votre organisation, comment est-il possible de rassembler une pléthore d'informations utiles en seulement deux paragraphes ?

 

Quand les lecteurs font des recherches sur des sujets en particulier, l'idée de devoir visiter dix sites web différents pour bénéficier de toutes les informations nécessaires ne les enchantent pas vraiment. Ils préfèrent de loin une source en ligne fiable et sérieuse, qui puisse leur offrir tous les détails dont ils ont besoin, afin d'avoir une vision d'ensemble sur le sujet, grâce à un texte optimisé de 2 000 mots fluide et pertinent.

 

Voila un paradoxe intéressant dont il faut prendre connaissance: comme Buzzsumo l'a fait remarquer, même si de plus en plus d'utilisateurs choisissent d'utiliser leurs smartphones ou leur tablettes pour surfer sur le net, ils préfèrent lire des articles plus longs, mais de qualité.

 

Le nombre moyen de mots par article affichés sur les écrans par les plus grands noms de l'industrie de l'information se situe entre 721 et 2 012 (721 mots pour la BBC, 938 pour CNN, 1 139 pour le Huffington Post, et 2 012 pour le New-York Times, selon une charte développée par NewsWhip). Ces nombres indiquent qu'il ne faut pas avoir peur d'investir du temps, de l'argent et de l'énergie dans un texte riche en informations, dans des articles bien renseignés et des publications judicieuses. Même si ces textes peuvent être difficiles à rédiger, vos efforts seront amplement récompensés, tant que ceux-ci satisfassent vos lecteurs avides de contenu de premier choix.

 

 

 

Tout le monde l’aura compris, il faut chercher la pérennité de vos publications. Non seulement le lecteur peut en avoir besoin au fil des années, et il constitue peut-être vos futures demandes de devis, mais en plus pour une question de référencement il faut chercher autre chose que l’éphémère. A ce titre, avant de sélectionner une agence pour référencer votre site, certes il est bien de lui demander ses références, mais encore faut-il vérifier l’évolution desdits sites plusieurs mois après son intervention : c’est facile de faire monter 1 site, d’avoir de bons avis qui, s’ils devaient être notifiés 6 mois plus n’auraient pas été aussi enchanteurs…

 

Commentaires

Je cherche de l’aide en ce qui concerne la longueur des rédactionnels. Dans mon esprit, je voudrais que le rédacteur écrive 50 articles de 300 mots chacun pour un blog autour de bâtiment et des travaux de rénovation. Un expert en référencement me dit qu’il faudrait +700 mots, mais du coup la prix n’est plus le même. Que pensez-vous de la longueur d’un article ?
Envoyé le 12/08/2019 à 20:43 par bâti44
@ Assurologue : il existe en effet un ADN naturel entre un contenu rédactionnel et le référencement, ainsi que ce rédactionnel et l’intérêt généré auprès de vos lecteurs. En ce sens, je suis tout à fait d’accord avec vous pour ce qui du reflet de l’expertise. Pour ce qui est de l’originalité, tout dépend du volume de textes et de leur longueur respective, ainsi que la liberté laissée au rédacteur. Plus vous serez sur un sujet précis de l’assurance, moins il y aura de choses nouvelles à dire. Mais plusieurs dizaines de textes auront déjà été publiés sur votre site d’ici là… Pour ce qui est des mots clés, je vois dans votre proposition du bourrage : 15, c'est beaucoup trop. C’est pénalisé par Google, et pénible à la lecture. Vous écrivez d’abord pour un lecteur. Ce ne sont pas la présence de mots clés qui font le référencement. Le travail en silo sémantique est beaucoup plus pertinent.
Envoyé le 12/07/2017 à 17:07 par BreizhMasters
Je ne sais pas si je suis au bon endroit, mais je n’arrive pas à trouver un rédacteur web qui sont capable d’écrire des articles sur la thématique de mon site qui est l’assurance, qui soient originaux, experts et avec une quinzaine de mots clé dedans. Je ne sais plus quoi faire, pouvez-vous m’aider ?
Envoyé le 12/07/2017 à 10:59 par Assurologue
@ gates350 : l’idée est que le contenu d’un article fasse référence en répondant à des besoins et attentes de vos lecteurs. Ce qui est impossible avec un texte court, surtout s’il faut aborder différents aspects et questions sur un sujet. Pour ce qui est du prix, on a rien sans rien… Si vous avez de petites ambitions, votre site restera méconnu et vous n’atteindrez pas vos objectifs. Si vous avez de l’ambition, l’investissement pécuniaire doit être équivalent, ou alors c’est vous qui faites les rédactionnels, et l’investissement est en nombre de jours pour 1 article complet de plusieurs milliers de mots. Notre conseil est qu’il vaut mieux différer un projet si vous n’avez pas encore le budget nécessaire, plutôt que d’investir le peu que vous ayez dans quelque chose qui ne fera pas référence.
Envoyé le 27/07/2015 à 11:58 par Agence web BreizhMasters
Une petite question : pour vous il s'agit de rédiger des articles comme si on voulait être une référence à terme sur un point ou un sujet de la thématique de notre site web, c'est ça ? Si oui, ça risque d'exploser le budget des petits sites. Quelles sont les solutions ?
Envoyé le 27/07/2015 à 11:00 par gates350
Votre Pseudo :
Votre E-Mail :
Votre Message :