SEO : quelles sont les nouvelles rgles du rfrencement naturel ?

SEO : quelles sont les nouvelles règles du référencement naturel ?

 

 

Les annonces de Google quant aux URLs et la connaissance des algorithmes tels que PageRank sont importantes pour un spécialiste SEO. Ainsi, il est cardinal de savoir que les développements mettant en œuvre PageRank sont basés sur le maillage interne et la récupération d'informations pour en mesurer la pertinence. Ceci est toujours d’actualité, mais une évolution majeure est apparue cette année.


Les nouvelles règles étant importantes pour gagner des positions dans le moteurs de recherches, il faut évidemment être à jour dans leurs évolutions, mais aussi en comprendre le sens pour faire un travail pérenne : c’est bien pourquoi il est préférable de confier votre référencement à un professionnel.

 

 

Comprendre rapidement l'évolution du référencement

Les scores déterminant la pertinence du contenu, pour classer les pages web dans les résultats de recherches, étaient auparavant reliés par ce qu’un expert en référencement nomme des nœuds, ou des mots clés gérés sous forme de silos sémantiques (côté Google). Ceci est la première génération d’algorithmes.

 

C’est en 2012 que Google introduit des nouvelles règles lui permettant de se focaliser sur l'indexation plutôt que sur les chaînes de mots. Jusqu'en 2012, le référencement naturel dépendait des chaînes de mots : il mettait en avant dans le classement des résultats, les pages web contenant les chaînes de mots exacts, par rapport à la recherche de l’internaute.

 

C’est ce qui lui a permis d’afficher progressivement des résultats de recherches concernant des personnes, des lieux et des événements. C'est ainsi qu'en 2019 par exemple, il affiche des panneaux de connaissances dans les résultats d’une recherche : l’internaute obtient un résumé sur les personnes les lieux, les événements et d’autres éléments comme la météo ou les résultats du loto. Les éléments affichés représentent la synthèse de ce que Google reconnaît dans les requêtes que nous tapons tous.

 

 

Le SEO actuel est fondé sur la collecte d'informations

Pour un internaute, les panneaux de connaissances sont sympathiques. Pour un search expert, il est préférable de savoir qu’un algorithme collecte des informations sur les entités, leurs propriétés, leurs attributs et les relations les impliquant. Cela fait partie de l'évolution actuelle du SEO dans le domaine du référencement.

 

Les consultants seo cherchent comment les moteurs de recherche changent :

C’est justement ce point qui est intéressant pour un spécialiste SEO : la connaissance.

 

 

 

Demande de devis seo

 

 

 

Pourquoi l'information contenu dans une page web est importante ?

Cette modification majeure dans l’approche du référencement naturelle que représente la connaissance est apparue en 2013. Mais le brevet n’a été accordé à Google que dans le dernier trimestre 2018. Voilà aussi pourquoi les 6 premiers mois de 2019 sont majeurs dans le développement des nouveautés ! Parce que, comme vous l’imaginez, Google ne s’est pas contenter d’utiliser la connaissance acquise juste pour alimenter des boxes…

L’acquisition des informations

Que nous dit le brevet sur ce que le SEO manager appelle la connaissance ? D’abord, vous trouvez le brevet (en anglais) ici : https://patents.justia.com/patent/10108700. Le développement de la solution breveté sous le N° US 10.108.700 est collégial. Les 5 inventeurs sont Rahul Gupta, Shaohua Sun, John Blitzer, Dekang Lin et Evgeniy Gabrilovich. Mais il semble que Shaohua Sun ait eu une contribution déterminante. Vous apprenez que l’acquisition des informations s’effectue au moment de l’indexation des pages web. Ce qui me semble normal d’ailleurs.

Les silos sémantiques

Vous apprenez surtout que l’intégration des données s’effectue en silos sémantiques côté Google - c'est-à-dire par familles de mots clés et sous familles - . En termes de référencement naturel, l’une des techniques les plus fortes que je connaisse est justement le travail en silo sémantique côté site Internet ; cette puissance viendrait-elle de cet effet miroir ? Je n’ai pas la réponse, mais ça fait du sens.

Le balisage sémantique

Le brevet évoque également Schema.org, ce qui représente un balisage sémantique permettant aux moteurs de recherches de mieux récupérer la connaissance. Ainsi, la balise titre H1 est capitale dans le SEO. Ce qui ne signifie pas que vous devez avoir toutes les balises Schema sur votre site : vous devez avoir une stratégie marketing, et le balisage SEO doit uniquement y répondre. Il ne s’agit pas de tout attendre de votre webmaster. Vous devez avoir réalisé un travail préalable pour définir une stratégie marketing, votre codeur n'est là que la mettre en valeur avec ses connaissances.

Les rédactionnels priment

Mais outre la balise H1 qui est majeure, l’optimisation seule ne suffit pas pour obtenir de bonnes positions dans les résultats de recherches. L'identification d'un élément de données s’effectue surtout depuis le contenu des pages web de votre site. C’est pourquoi il est important de publier des rédactionnels d’une grande qualité, avec des informations associées au sujet et non à la promotion de ce que vous proposez.
Si votre spécialiste SEO ne propose que de l’optimisation dans sa stratégie de référencement naturel, ne vous attendez pas à de grands résultats. Les effets sont mineurs comparés à la structure de navigation, la qualité de l’information, et son utilité.

Toujours à propos des contenus web, les moteurs de recherches aiment pour acquérir la connaissance servant au référencement, que vos textes répondent à une requête en langage naturel. A cette sémantique, vous devez rajoutez des mots conférant de la valeur à la propriété de l’information principale.


Autrement dit, plus vous avez d’informations, et plus elle est complète et actualisée (et fiable), plus vous avez de chance pour que votre site apparaisse au moins sur un élément partiel de la requête.

 

 

Comment réussir votre référencement naturel ?

La stratégie seo des silos sémantiques

Un spécialiste SEO comprend l’importance que chaque rédactionnel apporte un complément de connaissance sur le sujet initial. Si votre structure de navigation est bien faite et que votre traffic manager travaille correctement les silos sémantiques, alors le sujet principal est dans une page de niveau I, et tous les compléments d’informations en niveau II. Chaque niveau d’un silo considéré consiste à générer une partie de la requête basée au moins en partie sur le sujet initial, et à apporter de l’information utile et supplémentaire à ces compléments.

 

D’autres règles pour bien référencer un site Internet semblent se rapprocher du concept des silos sémantiques : la mise à jour de l’algorithme PageRank. Ce dernier fait référence à divers points importants, comme les liens (internes, sortants, entrants), la correspondance des pages entre elles et la distance des pages cibles par rapport à celle de départ.

De l'information utile

Vous devez également savoir que Google ne référence pas un site Internet juste en estimant la qualité de l’information : il regarde également son utilité. Je l’ai dit à plusieurs reprises, mais il ne fallait pas comprendre que la qualité est l’utilité, ou que l’utilité fait la qualité. Les 2 sont des caractéristiques complémentaires et bien différentes. L’utilité se mesure notamment avec le sens de l’information.

Le sens est la base pour qualifier votre trafic

Le sens de l’information, à savoir ce pour quoi vous la diffusez, sert à déterminer le type de trafic que vous attendez sur votre site Internet. Il n’existe aucune balise Schema pour gérer le sens. Et puis toutes les activités digitales n’en bénéficient pas : le balisage est riche pour les sites marchands et récréatifs, mais pénurique pour un site de covoiturage par exemple. Votre spécialiste SEO doit donc construire du sens pour obtenir un trafic qualifié.

 

Ceci est possible en augmentant le nombre d’éléments sémantiques sur chacune de vos pages web. A la différence que ces mots complémentaires ne sont plus nécessairement dans la requête de l’internaute. Très souvent, ce complément sémantique n’appartient même plus du tout à la longue traîne. Il se destine uniquement à donner du sens à l’information, pour obtenir un trafic qualifié.


Et toute la subtilité consiste à faire en sorte que le lecteur ne le remarque pas à la lecture. Car tout cet arsenal technique est rédactionnel, il doit être invisible au lecteur, et ne pas gêner la fluidité d’un texte.

 

 

Demande de devis seo