Avec le RGPD, la France et l’Europe ont perdu la bataille face aux GAFA !

 

 

 

LE RGPD est censé protéger le consommateur, en interdisant les entreprises digitales de collecter certaines informations sur ses habitudes et son profil. D’ailleurs, vous avez certainement reçu plusieurs mails émanant de sites Inetrnet où vous aviez un compte, titrant « Protéger vos données est notre priorité ». 

Mais vous allez voir que l'Europe, donc la France, en mettant en place le RGPD, vient d'accepter de consommer américain et chinois une fois pour toute. La conséquence pour votre activité digitale est simple : votre Carte Bancaire va chauffer !

 

Un site Internet bien conçu VS un site Inetrnet mal préparé

Depuis le 25 mai 2018, le RGPD est en place, et l’on vous dit qu'en tant que citoyen européen vous disposez d'une meilleure information et d’un meilleur contrôle sur la manière dont vos données personnelles sont collectées, stockées et utilisées. A ce titre, si votre site Internet a été bien conçue, vous n’aviez pas à envoyer un mail demandant aux membres inscrits sur votre site de réafirmer leur engagement ! Si le chef de projet ou le développeur web a bien fait son travail de conception avant de passer tête baissée à la programmation, votre site récupère des Opt In de vos visiteurs.

 

Si la réalisation est digne de ce nom, vous récoltez au moins 2 à 3 opt in au moment de la création du compte, d’une publication ou d’un enregistrement d’une alerte ou l’inscription à une newsletter. En ce sens, vous n’aviez pas besoin de demander se réengagement.

 

La conséquence de cette demande de ré-engagement est simple : si l’internaute ne clique pas sur le lien et ne donne pas son accord, vous l’avez perdu puisque vous avez l’obligation de le supprimer de votre base de données. Un manquement dans la conception du site peut vous faire perdre ce pour quoi vous avez travaillé durant des années, hé oui… Vous comprenez peut-être mieux pourquoi certains mails relatif au RGPD finissaient par « Votre compréhension et votre adhésion sont primordiales » !

 

Sans entrer dans les détails du Règlement Général sur la Protection des Données que la majorité des blogs traitent depuis un moment, le RGPD est un piège dans lequel l’Europe est tombée. Grâce au RGPD, vous et moi allons continuer à consommer américain et chinois : nous avons renforcer la position des GAFAMI !

 

Adieu l’intelligence artificielle française et européenne

Aujourd’hui, il n’existe que 9producteurs d’intelligence artificielle sur terre : Google, Apple, Amazon, Facebook, Microsoft, IBM, et les géants chinois Baïdu, Alibaba, c'est-à-dire les GAFAMI (les GAFA + Microsoft et IBM = GAFAMI) et les BATX (les GAFA chinois). Il n’y en a pas en Europe ? Avec le RGPD, nous avons une certitude : il n’y en aura pas.

 

Quand vous savez que les ordinateurs les plus puissants réalisent 93 millions de milliards d’opérations par seconde, et qu’ils sont tous chinois, cela renforce l’idée de domination des GAFAMI et des BATX. Il se trouve que ce sont eux qui produisent également l’intelligence artificielle. Elle ne sert pas uniquement à fabriquer des voitures conduisant toutes seules, elle permet également de diagnostiquer des cancers de la peau, etc. L’intelligence artificielle fait beaucoup mieux que l’humain beaucoup de choses que nous en pourrions pas réaliser à notre niveau.

 

Je me souviens d’un article paru dans The Economist en septembre 2017, lequel titrait What machines can tell from your face - Nowhere to hide - ce que les machines peuvent dire de votre visage. L’article montre que sur une photo d’un individu, l’Intelligence artificielle est capable de dire qu’elle est son tropisme sexuel et de déterminer avec une assez bonne précision le QI d’un individu. RGPD ou pas, vous ne pouvez pas échapper aux GAFAMI qui n’ont pas besoin de stocker des données sur vous en Europe. Quand vous savez que Google a déposé depuis 2 ans un brevet pour lire les traits de votre visage quand vous naviguez sur Internet depuis un Smartphone (grâce à la l'ojectif photo inversé !), et que l’interprétation de vos réactions à la lecture d’un site Internet influencerait son référencement naturel…

 

Plutôt que de réfléchir à la manière dont nous allons cohabiter avec l’Intelligence artificielle, nous avons abandonné le terrain aux GAFAMI. Parce qu’elle ne va pas être débranchée dans un siècle, il est évident qu’elle va prendre de plus en plus d’ampleur, notamment dans les 30 prochaines années. LE RGPD soulevait une question économique et de deep mind.

 

Qui dirige le monde ?

Il faut quand même savoir que les entreprises dirigeant l’intelligence artificielle, dirigent également le monde. Elles choisissent quelles informations laisser passer et quelles informations éluder. Juste un tout petit exemple à la portée de tous : si demain votre site Internet n’est plus vu dans Google et que votre compte est supprimé des réseaux sociaux, votre entreprise disparaitra.  Les entreprises françaises sont faméliques en la matière. Et la stratégie actuelle de l’Union Européenne est suicidaire.

 

Le RGPD confère ainsi une domination numérique aux USA et aux chinois. LE RGPD avantage davantage les USA ; Mark Zuckerberg devait sourire intérieurement face à l’annonce de cette soit-disante menace de RGPD. Nous allons continuer à consommer l’évolution numérique étrangère, l’Europe n’a rien compris à la façon dont on produit l’intelligence artificielle. D’ailleurs, les points d’intérêts dans les Google MAP vont devenir payant dès le 16 juillet 2018, après 200 $ de consommation offerte, c'est-à-dire quelques semaines d’affichage de ses données sur la carte intégrée à votre site Internet. Mais pour avoir cette gratuité, vous devrez laisser votre empreinte ce CB à Google. Au-delà des 200 $, le prélèvement sera automatique, et ne croyez pas que vous puissiez vous opposer à ce paiement ; c’est le problème avec les paiements par cartes bancaires.

 

Et ne croyez pas que 25 000 affichages représente 25 000 visiteurs sur votre site, ho non ! Si vous affichez sur votre page d’accueil 100 places ou lieux, à chaque visite sur le site vous consommez 100 affichages. Quand un internaute fera une recherche pour avoir des résultats pertinents, si vous affichez 20 résultats par page, vous consommerez 20 affichages de plus par page, et ainsi de suite. Pensez que si vous affichez les POI de Google en plus des marqueurs liés aux résultats de recherches, multipliez par 2 le décompte !  Croyez-moi, ça va très vite, et 200 $ ne représentent que quelques semaines d’affichage. Grâce au RGPD, nous allons continuer à être une colonie technologique, des consommateurs plutôt que des producteurs de numérique.

 

 

Les géants français du numérique sont critéo et blablacar, mais ils valent 1 milliard sur la scène mondiale contre 1000 milliards pour les autres GAFAMI. La bataille technologique nous échappe et l’Europe s’est faite avoir avec le RGPD.

 

 

Commentaires

Votre Pseudo :
Votre E-Mail :
Votre Message :
Code de confirmation :anti-flood
A recopier ci-contre * :