4 conseils pour le référencement de sites e-commerce

 

4 conseils pour le référencement de sites e-commerceCet article du blog est destiné aujourd’hui à répondre à une problématique de référencement que connaissent les sites e-commerce : les liens. BreizhMasters a sélectionné ici 4 difficultés réellement rencontrées par des porteurs de projets, et apporte des solutions présentées sous forme de conseils utiles à tout le monde. Voici les 4 sujets traités : les liens internes contenus dans les articles et la suroptimisation, l’optimisation SEO ponctuelle d’un site marchand, et 2 conseils se rapportant au netlinking

 

Les liens internes de votre e-commerce contenus dans les articles ne sont pas de la suroptimisation

La problématique autour du maillage interne est toujours d’actualité. Elle s’est même intensifiée ces derniers mois, mais cette question a récemment été posée pendant un Google+ Hangout, à John Mueller, un employé de Google. Des prestataires avançaient avoir été dans l’obligation de supprimer les liens internes dirigeants vers des produits de leur site, puisque ce maillage interne aurait, selon cette agence bien entendu, été considéré comme de la suroptimisation par Google.

 

John Muller a affirmé que le maillage interne n’est pas un problème. Voici sa réponse : « de manière générale, je ne considère pas les liens internes, dirigeants vers les produits d’un e-commerce, comme un moyen de suroptimiser un site ». C’est logique, puisque si vous êtes spécialisé dans un certain domaine, et que vous commercialisez des produits en relation avec celui-ci, alors vous avez certainement eu l’occasion d’écrire également sur le sujet. Ces articles sont donc du contenu utile pour votre site e-commerce, surtout ceux qui traitent d’un produit en particulier, ou des variations de ce dernier. Dans ce cas, le maillage interne est pertinent, ce n’est donc pas un sujet à controverse.

 

Nous rajouterons qu’il est toutefois nécessaire d’utiliser cette technique avec parcimonie, et de ne pas diriger chaque mot-clé vers un article de votre site non plus. Il serait plutôt judicieux de choisir des produits pertinents, correspondant au sujet de l’article, ou de faire apparaître des liens directs vers le site du concepteur pour en faire une information utile. Ce qu’aiment les moteurs de recherches.

 

L’optimisation SEO ponctuelle d’un site marchand est à bannir

L’environnement de la problématique est à peu près la suivante : il s’agit d’un site e-commerce en ligne depuis 1 an, avec moins de 100 références et la chance de n’avoir que très peu de concurrents au niveau national. Les administrateurs du site se refusent à l’idée de créer des liens entrants puisqu’ils investissent déjà dans des liens via des campagnes Adwords. C’est pourquoi leur souhait est d’apporter des corrections sur le site, à ce qu’ils nomment des lacunes de conception : balises, titres, etc.  La demande de devis porte alors sur une prestation ponctuelle et récurrente.

 

Cette vision stratégique est mauvaise, d’abord en raison de l’aspect SEO. Il ne peut pas être ponctuel puisque l’optimisation, lorsqu’elle est bien faite, est réalisée une fois pour toute ! Ce n’est pas en fonction d’une lecture des données de Google Analytics qu’il faut envisager d’apporter une refonte sur telles pages ou telles autres. Une bonne optimisation d’un e-commerce travaille ce que l’on peut appeller les cocons sémantiques du site et non pas le bourrage de mots clés dans les balises, ainsi que sur la structure de navigation du site visant à la fois une optimisation de l’expérience de l’utilisateur et l’appétence des moteurs de recherches. Une fois que les modifications sont apportées, il n’y a pas à revenir dessus, juste à apporter de temps à autre un complément de contenu, c’est tout.

 

2 cas de netlinking vers des fiches produits

Il serait un tort de croire que la question du netlinking vers une boutique en ligne se résume en 1 paragraphe ! Il existe de multiples situations, et chacune s’aborde de manière différente. Notre agence web a donc choisi 2 cas réels pour apporter des conseils utilisables par tout un chacun.

 

Mettre en place une stratégie d'obtention de partenariats et de backlinks

La recherche du prestataire précise que ces liens doivent être uniquement de qualité, ce qui en dit déjà long sur le profil souhaité : un référenceur ayant une expérience suffisante pour savoir de quoi il parle, mais pas assez pour différencier des sources et un travail de qualité, ou alors pas suffisamment professionnel pour faire une veille documentaire et terrain des mise à jour des algorithmes de Google : Panda, Pingouin, Pay Day Loan, Phantom pour ne citer que les principaux.

 

Il est vrai qu’une personne non professionnelle du référencement peu ne pas se rendre compte de l’ambiguïté de sa demande, en revanche, jamais une agence ne répondrait favorablement à ce type de demande, pour la simple raison que l’obtention de partenariat évoquée ici, équivaut à un échange de liens ou faire des articles sponsorisés et cela est nuisible pour le classement d’un site web. Par contre, des partenariats sont possibles sous forme de coupons, de concours, etc. mais ce n’est pas un spécialiste SEO qu’il faut mandater, c’est du webmarketing.

 

Tisser des liens vers des fiches produits

La demande exprimée par le porteur de projet est de tisser des liens internes, depuis les articles de son blog vers ses fiches produits. Nous avons 2 conseils à vous donner si vous êtes dans une situation identique :

 

Il ne faut pas se contenter de faire des liens des rédactionnels vers les fiches produits, mais il faut penser à une refonte de la structure de maillage interne, de façon à ce qu’il y ait au moins 4 niveaux de maillage pour lier la page d’accueil à une fiche produit. Nous ne disons pas qu’il faille 4 clics pour y arriver, mais 4 niveaux, ce n’est  pas la même chose…

 

Le propriétaire du e-commerce voulait que soit effectuer une 15ne de liens des articles vers les produits, ce qui est à bannir à tout prix. C’est de la suroptimisation. Et c’est là où la création des cocons sémantiques est indispensable, de façon à n’avoir que des liens d’un niveau à un autre. Et en admettant qu’un article soit du niveau précédent la fiche produit (ce qui est maladroit en terme de SEO si le texte ne parle pas d’une spécificité d’un produit en particulier) il ne devrait pas y avoir plus d’un ou 2 liens vers des fiches produits ; le volume ne fait pas la qualité, c’est la structure du site qui la définit.

 

 

Pour conclure cet article, disons qu’apporter des conseils issus de vraies situations du terrain digital est l’un des meilleurs moyens pour rendre abordable la compréhension de ce qu’il faut mettre en place et ne pas faire. Nous pensons que la compréhension est facilitée, même si nous nous sommes contentés de décrire uniquement les lignes cardinales des solutions, sinon, ce n’est plus un article mais un triptyque !

 

 

Commentaires

@ Véricel : dans la profession, le tarif horaire varie de 20 à 60 € HT de l’heure. Si vous cherchez un spécialiste qui pratique des prix corrects, ce sera entre 20 et 30 € HT. Pour ce prix, je ne vois pas comment quelqu’un de sérieux pourrait vous proposer des interventions journalières pour viser une première page de Google… 30 € n’est qu’une heure de travail, et en une heure par mois, vous n’aurez jamais de visibilité dans les meilleurs résultats de Google, même pas en 1 an.
Envoyé le 27/05/2016 à 16:35 par BreizhMasters
Bonjour, j’ai besoin de faire du seo sur mon site et de bien le référencer. Je voudrais une première page de google et je voulais savoir ce que l’on peut faire avec 30 € / mois ?
Envoyé le 27/05/2016 à 15:25 par Véricel
@ Damien : la situation est très gênante pour vous et sans doute davantage pour votre prestataire web, car tout professionnel doit vérifier que le site va être compatible avec la solution d’hébergement proposée, il aurait donc une faute professionnelle. S’il sait que OVH n’accepte au minimum que du PHP5 compatible PHP7, il faut en déduire que la vérification du langage de programmation n’a pas été faite. C’est une faute professionnelle qui doit être réparée. Si votre agence refuse ou ne sait pas faire (cela semble improbable, mais citons-le pour l’exemple), vous devriez être en droit de la faire effectuer par quelqu’un de compétent, à leurs frais. Le plus simple est quand même de consulter un avocat.
Envoyé le 20/05/2016 à 14:15 par BreizhMasters
j'ai un site internet en PHP4 qui fonctionnait très bien jusqu’à ce qu’une agence me dise de changer d’hébergement dans un cadre global d’optimisation. Sauf qu’il ne marche plus du tout depuis ! Quand je demande des explications, on me dit que le PHP4 n’est plus accepté par OVH depuis 2015, mais c’est quand même eux qui sont responsables, non ?!
Envoyé le 20/05/2016 à 11:15 par Damien
Votre Pseudo :
Votre E-Mail :
Votre Message :