Rédactions pour un blog sur le métier de wedding planner

 

 

http://formation-organisatrice-mariage.com est le site d’une organisatrice de mariage, proposant des formations à des candidates voulant suivre une formation. Le site dispose d’un blog qui donne des informations sur le métier de wedding planner, des conseils et apporte des réflexions aux personnes désireuses de se lancer dans cette activité.

 

Contactée en janvier 2017 par la responsable du site, Breizhmasters a rédigé un devis qui a été accepté après 7 échanges, afin de rédiger les contenus de ce blog.

 

Définir la ligne éditoriale avant de rédiger

L’agence web a communiqué une liste de proposition éditoriale, en 20 sujets. 10 textes de 700 mots ont été livrés les 2 premiers mois, puis 7 le dernier mois de la mission.  Voici quelques sujets abordés :

 

Créer du contenu avec peu de sources sur le web

Chaque texte a fait l’objet d’une recherche approfondie sur le métier qui reste peu connu en France, et pour lequel il existe peu de littérature sur Internet. Pour autant, chaque rédactionnel possède un contenu qui lui est propre, avec des  détails à chaque fois différent sur le métier. Sur ce point, il clair qu’une thématique peut être abordée plusieurs fois, dans la mesure où le contenu développe une spécificité qui n’a encore pas été traitée dans un précédent sujet. Chaque texte en complète donc un autre, ce qui génère une besoin de lire les publications suivantes dès qu’une est mise en ligne.

 

Chaque texte a été livré avec son optimisation, la cliente conservant la liberté d’en modifier l’axe stratégique.

 

 

Les sujets ont été absolument savoureux à aborder, et il y a encore beaucoup à exprimer dessus. C’était comme une brise fraîche en été, donc une mission agréable. Sans rogner sur le plaisir d’être pionnier sur ce sujet, puisque les blogs sont quasiment inexistants sur ce type de thématique, ou alors n’apportent pas grand-chose de nouveau. Il fallait donc se dépasser, et ce fut le cas. Ce genre de petit défi intellectuel n’est pas pour déplaire, bien au contraire.