Qu’est-ce que le métier de développeur ?

Les développeurs web conçoivent et mettent en place des sites Internet et des applications, en fonction des objectifs de leurs clients. Ces derniers peuvent avoir un cahier des charges fonctionnelles précis, et dans le cas contraire, c’est au prestataire de le rédiger avant de commencer à coder.

 

Les domaines d’activité sont vastes, de la création d’un site intranet pour une association, à la construction d’un système de paiement en ligne pour un grossiste, la réalisation d’un site d’enchères au centime, etc.  C’est un métier nécessitant de nombreuses connaissances : devenir développeur web amène à trouver des solutions de manière créative, en faisant intervenir vos connaissances en matière de programmation. Vous devrez également travailler en équipe, et respecter les dates de livraisons. La plupart des professionnels possèdent des diplômes et de l’expérience dans le domaine informatique. Il est possible d’intégrer un cursus spécialisé, ou de commencer en tant que développeur junior, au sein d’une société, puis d’évoluer.

 

Les domaines d’activités

Le développeur web aura, dans sa carrière, l’opportunité de travailler dans des domaines variés, qu’ils soient privés ou publics. Voilà quelques illustrations de projets dans lesquels peut intervenir un développeur web (la liste est loin d’être exhaustive) :

 

Lors d’un projet spécifique, le développeur web doit :

 

Les missions du développeur web

Commençons par les bases, où la principale mission du développeur web est de faire un site Internet certes, mais il existe des compétences connexes à prendre en compte chaque jour :

Un complément d’informations est accessible sur la fiche métier ROME du code du même nom, vous en trouverez les principales lignes sur le site de Pole Emploi : http://candidat.pole-emploi.fr/marche-du-travail/fichemetierrome?codeRome=M1805.

 

Quelques idées reçues sur le métier de développeur web 

Maintenant que vous savez en quoi consiste le métier de développeur web, il est important de connaître les tâches qui ne font pas partie des missions de celui-ci, sachant que chaque année le besoin de ce type de prestataire augment de 4 % en moyenne.

 

Le développement web n’est pas du web design

La plupart du temps, un porteur de projet pense que le développement est synonyme de web design, alors que la partie graphique est un autre métier. En fait, la fonction consiste à utiliser le travail du designer, pour le convertir en site web fonctionnel après l’avoir intégré graphiquement (bien que le web designer puisse s’en charger parfois).

 

Les designers représentent l’esprit créatif d’une entreprise. Ils se concentrent sur l’aspect général d’un site web, alors que les développeurs possèdent l’esprit d’analyse, et se concentrent sur les performances générales d’un site. En revanche, pour qu’un projet soit cohérent, c’est le spécialiste en référencement qui intervient en premier, puis le graphiste et enfin le webmaster. Une seule personne ne peut pas avoir toutes les compétences en mains, ce n’est pas possible.

 

Un site web n’est jamais achevé

Un site web est comme une plante qui aurait besoin de soins constants. Alors que l’on pense que celui-ci est achevé, il y aura toujours des points à modifier, ou un élément que le client souhaite ajouter. La technologie est en constante évolution, il y aura donc toujours des améliorations à apporter.

 

Les développeurs web font bien plus que d’écrire des lignes de code

Le travail du développeur web ne consiste pas seulement à s’asseoir devant un écran d’ordinateur toute la journée. Même si l’écriture du code représente une grande partie de sa mission : il doit également s’entretenir avec les designers, les illustrateurs, les rédacteurs et les autres intervenants dans le processus de création. Ils analysent également les performances des sites, et établissent la mise à jour des stratégies et des améliorations. Enfin, la recherche de nouvelles technologies constitue également une grande partie de leur travail.

 

Au bout du compte, cela représente beaucoup d’heures de travail. Ne faites pas ce métier si vous désirez finir vos journées à 17 heures 30…

 

Les horaires et les conditions de travail

Ce professionnel travaille en général entre 37 et 40 heures par semaine, du lundi à vendredi. Cependant, il est possible de celui-ci doivent consacrer ses soirées à la réalisation de projets, afin de respecter les dates butoirs pour livrer. Si le développeur web est un freelance, il ne comptera pas ses heures pour achever leurs projets à temps, et s’il est célibataire, il y a de fortes probabilités pour qu’il travaille également le week end… Ce qui est très mauvais pour la réalisation d’une mission, mais c’est un autre sujet.

 

En général, le développeur exerce son métier essentiellement dans un bureau. S’il travaille à son compte, il pourra travailler à son domicile, en télétravail, ou dans les locaux d’un client, en régie.

 

A noter tout de même qu’il faut une grande stabilité émotionnelle…

 

Les compétences requises

Les employeurs recherchent des développeurs web titulaires d’une licence au minimum, rarement d’un BTS, et les heureux chanceux sont les recrues ayant un master dans un des domaines de l’informatique ; ceux-là sont même démarchés en direct par les agences web et autres employeurs potentiels. Ce sont les rares à pouvoir refuser un emploi, puisqu’ils ont la certitude de trouver du travail !

 

Le profil minimum recherché par une agence de création web ou une grosse société est le suivant :


 

Dans un autre domaine, le développeur web doit :

 

Comment définir un bon développeur web ?

Il existe des qualités que doivent posséder tous les bons développeurs web, et voici celles que nous avons identifiées puisqu’elles jouent un rôle crucial dans les tâches journalières.

 

Un sens du relationnel accru

Le développeur web doit être un professionnel de la communication. Lors de ses missions quotidiennes, il travaille avec de nombreux acteurs d’une organisation ou d’une société, afin de connaître les besoins de chacun sur le bout des doigts, et de créer un site web qui satisfera clients et employeur. Il est important de maintenir les canaux de communication ouverts, et de pouvoir traduire le jargon du métier en termes compréhensibles de tous.

 

Le désir d’apprendre

Le développeur web doit démontrer une curiosité de tous les instants. Il est intrigué par les nouvelles technologies et techniques, et désire toutes les maîtriser. Tout le monde veut un site web. En tant que développeur, vous ne manquerez jamais de travail, il faut juste savoir comment trouver le client et facturer suffisamment à l’année pour vivre de son métier. Un professionnel ne cesse jamais d’apprendre, que ce soit dans le métier même, ou la communication, la comptabilité (s’il est en freelance), etc.  De nouveaux scripts, widgets et designs affluent quotidiennement. Il est donc nécessaire pour le développeur web de se tenir informé. Celui-ci ne sera jamais rassasié, il ajuste constamment ses connaissances, pour perfectionner ses capacités.

 

La patience du développeur

Comme BreizhMasters l’a dit précédemment, un site web n’est jamais totalement achevé. La plupart du temps, le client désire toujours apporter quelques modifications, qui sont souvent de petits détails insignifiants. Le développeur aura donc besoin de toute sa patience, surtout que tous les clients ne sont pas toujours faciles ou compétents pour comprendre ce qu’ils doivent faire. Quand des changements de dernières minutes ou des mises à jour sont nécessaires, il est impératif de rester calme et patient.

 

Le perfectionnisme

Le développeur web est souvent qualifié de perfectionniste. Son sens du détail en fait un correcteur hors pair, et même la plus petite erreur ne lui échappe pas. La plupart des développeurs web que vous pouvez rencontrer sont des maniaques compulsifs, quand il s’agit de vérifier des lignes de codes.  Il est crucial pour le professionnel d’employer toute son attention aux détails. Une seule petite erreur peut engendrer d’immenses répercussions sur un site Internet, il n’existe donc pas de marge d’erreur.