Charg d'acquisition, Growth Hacker

 

Chargé d'acquisition, Growth Hacker

 

Concrètement, un growth hacker applique pour un site des stratégies marketing dites disruptives, à savoir qui apportent une transformations de votre situation entrepreneuriale. Pour illustrer, airbnb a transformé le marché parce que son modèle est innovant (disruptif). Son autre nom est le chargé de marketing acquisition.

 


La méthodologie du growth hacker

La méthode est à la fois de l’analyse de données, l’étude du comportement des utilisateurs d’un site Internet, du marketing, du SEO, et des services/produits proposés. Un growth hacker :

 

Il faut au préalable définir des objectifs spécifiques, et apporter des idées pour les atteindre. Ces idées sont analysées avec les données accessibles du site, et d’autres actions que ce spécialiste doit mettre en place pour en obtenir d’autres.

Une fois la situation analysée, et les idées décortiquées, des priorités sont définies et les développements mis en œuvre en ce sens. C’est une expérimentation, des tests réalisés sur des points précis (les objectifs). Il faut ensuite croiser les résultats des tests avec les données récoltées par le site et les actions du growth hacker.


Un fin stratège !

Généralement, l’innovation ou l’action disruptive est dans la façon d’arriver au service ou au produit. C’est ce qui doit être mesuré, être utilisé comme indicateur. Si la stratégie est bonne, l’internaute arrive à ce moment. Dans le cas contraire, il faut tester une autre stratégie.


En fait, le growth hacker doit résoudre des problèmes, des équations ; il n’est pas un marketeur. Il doit être pluridisciplinaire pour faire acquérir au site Internet de nouveaux clients et une augmentation des ventes, des demandes de devis, des contacts, etc.). Il doit non seulement être un expert SEO et un traffic manager puisque l’augmentation du trafic est requise, mais en plus il doit transformer les visites en leads et améliorer les taux de conversion sur différents canaux. L'un de ses outils est la rédaction web, mais il ne s'agit pas d'écrire pour un blog non plus. Encore une fois, c'est l'expérience utilisateur qui sert de guideline, aussi bien celle des clients que des prospects. Il s'agit donc d'aller à la recherche des ses éléments de motivation en amont comme en aval, et de les refléter dans les textes en apportant des solutions, des mises en avant. Ensuite, l'emplacement de ces rédactions est importantes. Ceci n'est qu'une illustration de la démarche, un gros raccourci ;-)


Il doit donc être spécialiste en acquisition de trafic gratuits - SEO, SEM, etc. - voire payants si vous en avez le budget, ainsi que maîtriser les outils d'analyses d'audience et de performance comme Google Analytics (ou d’autres), avoir mené des actions d’inbound marketing, connaître des stratégies d’acquisition outbound (Facebook, etc.).


Ce professionnel est nécessairement doté d'une mentalité d’entrepreneur, enrichie d’un esprit compétitif sain. Il est créatif, nécessairement. Il doit être à l’aise avec les cycles rapides, parce qu’il faut être capable de se réinventer rapidement en :


Il faut manger de la data pour identifier de nouvelles opportunités...