Raisons de l’échec d’une campagne crowdfunding

 

Raisons de l’échec d’une campagne crowdfundingQuelques semaines avant la parution de cet article, nous avions mis en ligne un autre sujet sur le crowdfunding, tout en vous expliquant sa motivation éditoriale. Finalement, nous avons reçu par mail toute une série d’interrogations et des demandes de devis également, si bien que l’agence BreizhMasters à décidé de mettre progressivement en ligne un ensemble de billets sur la question. L’une des plus intéressantes en terme d’analyse, était les raisons à l’échec d’une campagne de crowdfunding, vu du côté de la personne qui cherche des fonds. Connaître ces raisons et savoir comment en parler avec un porteur de projet vous permettra de mieux mettre en place sa campagne et de vous assurer une meilleure réussite à tous les deux. Car du coup vous devenez, avec votre plateforme, son prestataire.

 

Le projet existe déjà

Peut-être est-ce à cause de la nature du projet et que le marché est déjà saturé. La compétition est rude au niveau du financement participatif, les autres pouvant être déjà très avancés dans leur campagne. Aussi, un projet qui arrive trop tard est plus ou moins avorté au moment de sa mise en ligne, à moins que le sien ne soit très différent et alléchant pour des investisseurs. Car les investisseurs peuvent faire des comparaisons entre différentes campagnes sur un même type de projet, ne l’oubliez pas.

 

Nous savons qu’il existe des prestataires pouvant se contenter de se faire payer pour gérer un projet qu’ils savent bouché, du moment que leur client paye quand même pour la publication. Notre agence pense qu’un produit ou un projet qui se démarque de l’existant en ligne, orienté vers un public cible défini est une meilleure solution et permet d’attirer plus d’investisseurs, lesquels peuvent d’ailleurs se retirer d’un autre projet plus généraliste. Ayez aussi un site internet moderne de présentation de votre projet. S’engager vers un marché saturé avec une idée peu novatrice est l’échec assuré.

 

Le porteur de projet demande trop… ou pas assez

Un prestataire doit savoir déterminer avec son porteur de projet la somme dont il a besoin pour faire naître son projet, ce qui va au-delà du simple prix de son intervention…Il faut également évaluer les montants des investissements possibles, les formes de contributions et de remerciements. Un budget trop élevé peut faire reculer les investisseurs, mais un prix trop faible les fera penser que la campagne n’est pas très sérieuse et que le porteur de projet de crowdfunding n’a pas une idée très aboutie de ce qu’il veut.

 

Invitez-le à comparer d’autres campagnes qui ont réussi pour se faire une idée de ce qu’il faut et pour quoi. Cela me fait penser à une émission TV où des propriétaires souhaitent vendre leur maison, et très souvent l’illusion d’un prix élevé est l’une des limitations irrévocables ; ici, c’est identique, il faut savoir rester raisonnable.

 

Une campagne peu convaincante

Beaucoup d’échecs de campagnes de financement participatif sont dus à un mauvais message et donc à une campagne qui ne convainc pas. Il faut un message clair et concis, quelque chose de percutant. Encore une fois, les investisseurs compareront les projets, il faut donc redoubler d’ingéniosité.

Permettez aux porteurs de projet de publier une vidéo promotionnelle sur votre plateforme. Ils pourront s’exprimer directement à leur public et de ce fait pourront toucher plus facilement que par écrit.

 

Le soutien et le suivi de la plateforme

Si vous vous décidez à créer une plateforme de financement participatif, il faut savoir que vous vous engagez auprès toute une communauté de porteurs de projet. Beaucoup d’échecs peuvent être dus à un mauvais suivi de la plateforme. Il faut une équipe solide avec les compétences requises dans chaque domaine important. Il ne s’agit pas de créer un site de crowdfunding, et de compter sur le référencement pour faire venir les investisseurs. Un porteur de projet dispose de nombreuses possibilités pour publier son projet, et si vous ne faites pas partie des sites renommés, il faudra non seulement avoir un langage commercial pour captiver l’inscription, mais aussi savoir accompagner la personne dans sa recherche de financement. Etre créateur d’une plateforme de crowdfunding ne consiste pas à payer un développeur pour la réaliser, il faut d’autres compétences et un réseau si possible pour permettre aux projets de voir le jour.

 

 

Vous devez avoir des compétences pour accompagner une personne à la recherche d’investissements, au niveau marketing (pour son projet à financer), la logistique financière, la gestion des retours et avis, etc. Sans cela, comment pouvez-vous être mieux que les plateformes connues ?  Si vous avez d’autres compétences utiles, alors tant mieux !

 

Commentaires

Votre Pseudo :
Votre E-Mail :
Votre Message :
Code de confirmation :anti-flood
A recopier ci-contre * :