Conseil pour une demande de devis en rédaction web

 

Conseil pour une demande de devis en rédaction webSi vous désirez que votre demande aboutisse sur une proposition chiffrée, et surtout pour recevoir suffisamment de réponses de la part de professionnels en rédaction web afin de faire votre choix du bon prestataire, il est important de ne pas imposer des choses irréalisables ou incohérentes. Ces 2 problèmes se mesurent par une absence de réponses, ou des devis qui ne correspondent pas du tout à la demande. Voici des conseils associés à cette problématique, issue de vraies demandes reçues.

 

Nous sommes partis sur une vraie demande de 200 textes de 900 mots à livrer en 6 semaines (ce type de demandes est courante), mais la problématique demeure similaire avec 12 textes de 900 mots en 4 jours (très fréquent aussi).

 

Veiller au contenu du cahier des charges

Beaucoup de demandes de devis affichent un cahier des charges rédactionnel, et c’est vraiment une très bonne chose ; le rédacteur peut chiffrer le travail. En effet, il est important de communiquer le nombre de textes attendus, la longueur souhaitée en nombre de mots (ou de signes, de signets, de caractères, etc. En revanche, le contenu même des besoins exprimés est de plus en plus exotique, c’est du moins le constat que BreizhMasters fait après avoir analysé les mails reçus depuis plus de 2 ans déjà. Cela peut sembler long, mais pour apporter une juste analyse il faut que le constat porte sur quelque chose de récurrent, donc 2 ans est correct.

 

La problématique peut porter sur le délai, sur le nombre d’articles, sur le prix, sur les sujets, voire une combinaison de différents facteurs. Retenez déjà dans un premier temps qu’il n’est pas suffisant d’exposer uniquement la thématique. De même, il est important de la préciser. Juste un exemple: nous ne traitons pas les thématiques en rapport avec la loi d’attraction, et pas plus la magie (blanche ou d’une autre couleur…) ; si vous écartez un rédacteur pour son prix, et que vous continuiez à échanger avec 2 autres pour arriver finalement à un refus dont la raison est le sujet (certaines personnes refusent les contenus adultes par exemple), la mission est mal engagée et vos objectifs compromis, parce qu’au moment où vous revenez vers le premier que vous avez refusé, il ne serait plus disponible.

 

Votre demande de devis doit être cohérente

En quoi une demande de 200 articles de 900 mots à écrire en 6 semaines maximum est incohérente ? Un rédactionnel nécessite toujours une recherche, ou un travail préalable de rassemblement des informations à développer. Ensuite il faut compter le temps de rédiger, puis la relecture qui ne doit intervenir que le lendemain (faute de quoi des coquilles orthographiques ou de grammaire peuvent ne pas être vues). Au bout du compte, un texte de 900 mots peut vite demander 3 heures de temps.

 

Si le client veut 200 articles, sachant que le rédacteur va consacrer 1 journée complète pour 2 textes, 100 jours sont nécessaires. Une semaine de travail compte 5 jours, donc 100 jours représentent 20 semaines. En exigeant 7 semaines de délai, il est certain que le professionnel ne répondra pas, personne ne veut s’engager dans une mission que l’on sait par avance irréalisable. C’est la porte ouverte à beaucoup de problèmes, tant pour le prestataire que pour le client qui peut de son côté prendre également des engagements qui dépendent d’une mise en ligne intégrale de tous les rédactionnels.

 

Conseil : si vous avez un gros volume à confier, demandez d’abord au rédacteur en combien de temps il peut le gérer. Si le timing ne vous convient pas, vous pouvez lui en confier qu’une partie, et le reste à d’autres personnes. Il faut en convenir, personne ne pourrait travailler sérieusement 20 heures par jour pendant 6 semaines.

 

Le prix par article et de la mission

La question du prix par article est à traiter dans cette problématique. En demandant plusieurs devis, vous allez vite vous apercevoir qu’il est difficile de s’y retrouver : certains rédacteurs appliquent la conventions du journalisme, d’autres pratiquent des prix très libres. Voyons ces 2 aspects :

 

 

Etudions les différents prix possibles. Ici, la demande de 900 mots va demander environ 3 heures par texte pour rédiger de la qualité, d’autant que s’il en existe plusieurs qui vont nécessairement croiser des sujets forts proches, il faudra prendre son temps pour ne pas réécrire plusieurs fois la même chose, c’est très important en terme de qualité et d’optimisation SEO :

 

 

Vous avez donc 3 prix : 30, 45 et 90 € HT

Pour un volume de 200 textes, le devis va osciller entre 6 000, 9 000 et 18 000 € HT. BreizhMasters n’a jamais vu un client présenter un tel budget alors qu’il demandait un volume important. Le client attend donc que le prestataire travaille moins cher qu’il ne serait, lui-même en tant que salarié (si un employeur lui proposait de travailler à la moitié du SMIG, il refuserait…). Ce n’est pas une impossibilité ceci dit, mais même à la moitié du salaire minimum garanti, le tarif est de 3 000 € HT.

 

 

En conclusion, soit le client doit avoir le budget à la hauteur de sa demande (même à 3 000 €), soit il doit repenser son projet : les 200 textes sont-ils vraiment utiles, le volume est il absolument indispensable en 6 semaine ou est il possible de le répartir sur l’année ? Nous avons vu des porteurs de ce type de projet proposer moins d’1 centime d’euro, ce qui est ahurissant d’une part, et tout le monde a une idée déjà de la qualité d’écriture d’un tel rédactionnel à ce prix ! Il est certain que ça représente 180 €, mais si c’est pour être sanctionné par Google ou faire fuir les internaute parce que le contenu est rempli de fautes ou pas écrit en bon français, nous ne voyons pas non plus où est l’intérêt… en revanche de 3 000 e à 9 000 € pour être dans les meilleurs résultats de Google sur l’année et faire référence sur son domaine d’activité avec de la bonne information, ça commence à faire du sens.

 

Commentaires

Votre Pseudo :
Votre E-Mail :
Votre Message :
Code de confirmation :anti-flood
A recopier ci-contre * :